Ministère du
Solliciteur général

Incendies mortels en Ontario

Incendies mortels en Ontario : 10 ans

L’information contenue dans ce rapport concerne les incendies mortels survenus en Ontario pendant la période de 10 ans allant de 2009 à 2018.

Source des données : Le Bureau du commissaire des incendies et de la gestion des situations d'urgence (BCIGSU) enquête sur les incendies mortels en Ontario.

Révisé : Fev 2020.

Décès par le feu en Ontario

Dans la plupart des incendies, une seule personne trouve la mort, mais il se produit de nombreux incendies mortels chaque année où plusieurs personnes trouvent la mort.

En 2009, on a recensé 97 décès par le feu.

En 2018, on a recensé 91 décès par le feu.

Les décès par le feu survenus dans des biens appartenant aux Premières nations et au gouvernement fédéral en Ontario sont exclus de ces totaux.

Les décès par le feu survenus dans des véhicules automobiles ne sont pas inclus dans ces totaux.

Décès par le feu en Ontario

Taux de mortalité imputable à des incendies en Ontario: Tous les décès

Le taux de mortalité imputable à des incendies est le nombre de décès par million de personnes.

En 2009, on a recensé 97 décès par le feu, la population était de 13,1 millions, le taux de mortalité imputable à des incendies de 7,4

En 2018, on a recensé 91 décès par le feu, la population était de 14,4 millions, le taux de mortalité imputable à des incendies de 6,3.

Les décès par le feu survenus dans des biens appartenant aux Premières nations et au gouvernement fédéral en Ontario sont exclus de ces totaux.

Les décès par le feu survenus dans des véhicules automobiles ne sont pas inclus dans ces totaux.

Source des données relatives à la population : Statistique Canada

Taux de mortalité imputable à des incendies en Ontario: Tous les décès

Taux de mortalité imputable à des incendies en Ontario: Incendies de bâtiments

La majorité des décès par le feu surviennent dans des bâtiments.

Le taux de mortalité imputable à des incendies est le nombre de décès par million de personnes.

En 2009, on a recensé 83 décès par le feu dans des bâtiments, la population était de 13,1 millions, le taux de mortalité imputable à des incendies de 6,3.

En 2018, on a recensé 81 décès par le feu dans des bâtiments, la population était de 14,4 millions, le taux de mortalité imputable à des incendies de 5,6.

Les décès par le feu survenus dans des biens appartenant aux Premières nations et au gouvernement fédéral en Ontario sont exclus de ces totaux.

Les décès par le feu survenus dans des véhicules automobiles ne sont pas inclus dans ces totaux.

Source des données relatives à la population : Statistique Canada

Taux de mortalité imputable à des incendies en Ontario: Incendies de bâtiments

Incendies mortels en Ontario

Le nombre d’incendies mortels en Ontario : 85 en 2009 et  81 en 2018.

Les incendies mortels survenus dans des biens appartenant aux Premières nations ou au gouvernement fédéral en Ontario ne sont pas inclus dans ces totaux.

Les décès par le feu survenus dans des accidents automobiles ne sont pas inclus dans ces totaux.

Incendies mortels en Ontario

Incendies mortels par mois – moyennes sur 10 ans

Un plus grand nombre d’incendies mortels/de décès par le feu surviennent pendant les mois d’hiver.  Les incendies mortels dus au tabagisme et le chauffage sont plus élevés pendant cette saison.  Le nombre moyen d’incendies mortels/de décès pour la période de 10 ans allant de 2009 à 2018 était le suivant :

Janvier : 8;      Février : 6;           Mars : 8;          Avril : 7;      Mai : 7;         Juin : 5;

Juillet : 4;         Août : 6;        Septembre : 4;      Octobre : 6;       Novembre :7;        Décembre : 8;

Les décès par le feu survenus dans des biens appartenant aux Premières nations et au gouvernement fédéral en Ontario sont exclus de ces totaux.

Les décès par le feu survenus dans des véhicules automobiles ne sont pas inclus dans ces totaux.

Incendies mortels par mois – moyennes sur 10 ans

Incendies mortels - moyennes : selon l’heure du jour

Les incendies mortels sont plus fréquents tard la nuit ou tôt le matin.  42 % entre 22:00 heures et 6:59 heures (2009 à 2018).

Les décès par le feu survenus dans des biens appartenant aux Premières nations et au gouvernement fédéral en Ontario sont exclus de ces totaux.

Les décès par le feu survenus dans des véhicules automobiles ne sont pas inclus dans ces totaux.

Incendies mortels - moyennes : selon l’heure du jour

Incendies mortels : Par cause

La plupart des incendies mortels auraient pu être évités. Sur la période de 10 ans, les enquêteurs du BCIGSU ont conclu que 20 % des incendies mortels étaient intentionnels (incendies criminels, homicides, suicides), 53 % étaient accidentels, la cause de 27 % des incendies mortels était indéterminée (les preuves avaient été détruites ou n’étaient pas concluantes). À la publication de ce rapport, une enquête était en cours pour 1 % des incendies.

Les incendies qui peuvent être évités sont dus, entre autres, aux causes suivantes :

  • - Mauvais usage de la source de feu ou du matériau enflammé 44,2 %;
  • - Panne électrique/Défaillance mécanique 2,7 %;
  • - Jeux d’enfants <1 %;
  • - Défaillance au niveau de la conception/de la construction/de l’entretien 1,7 %;
  • - Autres - accidentels 4,7 %

Incendies mortels : Par cause

Incendies mortels : Par type de bien

85 % des incendies mortels surviennent dans des bâtiments résidentiels.

Les décès dans un véhicule en feu (4 %) sont ceux où l’incendie N'A PAS ÉTÉ CAUSÉ par un accident. Ces décès surviennent dans des véhicules en stationnement et, souvent, le feu a été allumé intentionnellement (p. ex., suicide). 

8 % surviennent en plein air ou dans des bâtiments non répertoriés par le Code du bâtiment. La majorité de ces incendies se produisant dans des lieux « non répertoriés par le Code du bâtiment de l’Ontario » surviennent en plein air.

1 % industries.

2 % commerces, et institutions.

La majorité des incendies mortels qui peuvent être évités surviennent dans des bâtiments résidentiels. L’information figurant sur la diapositive qui suit vise donc plus spécialement les incendies mortels qui surviennent au domicile.

Incendies mortels : Par type de bien

Taux de mortalité imputable à des incendies en Ontario : Incendies de bâtiments résidentiels

La majorité des décès par le feu surviennent dans des bâtiments résidentiels.

Le taux de mortalité imputable à des incendies est le nombre de décès par million de personnes.

En 2009, on a recensé 76 décès par le feu dans des bâtiments résidentiels, la population était de 13,1 millions, le taux de mortalité imputable à des incendies de 5,8 .

En 2018, on a recensé 78 décès par le feu dans des bâtiments résidentiels, la population était de 14,4 millions, le taux de mortalité imputable à des incendies de 5,4 .

Les décès par le feu survenus dans des biens appartenant aux Premières nations et au gouvernement fédéral en Ontario sont exclus de ces totaux.

Les décès par le feu survenus dans des véhicules automobiles ne sont pas inclus dans ces totaux.

Source des données relatives à la population : Statistique Canada.

Taux de mortalité imputable à des incendies en Ontario : Incendies de bâtiments résidentiels

Incendies domestiques mortels : Source de feu

Examen des sources de feu ayant entraîné des incendies domestiques mortels sur la période de 10 ans (632 incendies, à l’exclusion de ceux dont la source est inconnue) :

  • La source de feu dans 28 % des incendies mortels était indéterminée (les preuves avaient été détruites ou n’étaient pas concluantes) (175 incendies mortels).
  • Les articles pour fumeurs allumés (cigarettes, pipes) sont la principale source d’incendies mortels - 27 % (173 incendies mortels).
  • Les incendies criminels, qui comprennent les homicides et les suicides, sont responsables de 14 % des incendies mortels (89 incendies mortels).
  • Appareils de cuisson - 11 % (68 incendies mortels).
  • Allumettes et les briquets - 3 % (21 incendies mortels).
  • Câblage électrique - 3 % (19 incendies mortels).
  • Bougies - 2 % (13 incendies mortels).
  • Appareils de chauffage, chaudières et cheminées comprises - 2 % (11 incendies mortels).

Incendies domestiques mortels : Source de feu

Incendies domestiques mortels qui auraient pu être évités : 
Source de feu 
Nombre moyen de décès par le feu par an

À l’exclusion des incendies criminels et indéterminés

En comparant le nombre moyen de décès par le feu (par source de feu) au cours de la période de 5 ans allant de 2009 à 2013 avec la période de 5 ans allant de 2014 à 2018, on constate que les décès dus aux incendies ont augmenté par des cigarettes.

Cigarettes 2009 à 2013, 17 décès par le feu par an.
Cigarettes 2014 à 2018, 20 décès par le feu par an.

Appareils de cuisson 2014 à 2018, 6 décès par le feu par an.

Allumettes et briquets 2014 à 2018, 2 décès par le feu par an.

Câblage électrique 2014 à 2018, 4 décès par le feu par an.

Appareils de chauffage 2014 à 2018, 1 décès par le feu par an.

Bougies 2014 à 2018, 2 décès par le feu par an.

Incendies domestiques mortels qui auraient pu être évités :

Incendies domestiques mortels: Par groupe d’âge

De 2009 à 2018 :

  • 3 % (19) des personnes ayant trouvé la mort dans un incendie avaient moins de 10 ans.
  • 4 % (33) avaient entre 10 et 19 ans.
  • 5 % (36) avaient entre 20 et 29 ans.
  • 9 % (64) avaient entre 30 et 39 ans.
  • 12 % (87) avaient entre 40 et 49 ans.
  • 19 % (135) avaient entre 50 et 59 ans.
  • 17 % (124) avaient entre 60 et 69 ans.
  • 17 % (123) avaient entre 70 et 79 ans.
  • 14 % (98) avaient 80 ans et plus.

(For more information see report: “Residential fatalities 10 years: Adult, children, seniors”.)

Incendies domestiques mortels: Par groupe d’âge

Fonctionnement des avertisseur de fumée : Incendies domestiques mortels *

* Ne sont pas inclus les incendies criminels

Dans 36 % des incendies domestiques mortels qui auraient pu être évités, l’alarme ne s’est pas déclenchée : dans 14 % des cas, il n’y avait pas de avertisseur de fumée, et dans 22 % des cas le avertisseur de fumée n’a pas fonctionné (dans 3 % des cas la pile était usée, dans 7 % des cas, il n’y avait pas de pile, et dans 4 % des cas, le détecteur se trouvait hors de la zone de fumée, 8 % autre raison).

Dans 32 % de ces incendies mortels, le avertisseur de fumée a fonctionné.

Dans 7 % de ces incendies mortels, on n’a pas pu déterminer si le avertisseur de fumée avait fonctionné.

Les données utilisées pour créer le graphique ci-dessus n’incluent pas des données sur les incendies mortels survenus sur la propriété du gouvernement fédéral ou des Premières nations, les homicides, les suicides, les incendies criminels ou les incendies mortels survenus dans une tente ou un garage indépendant.

Fonctionnement des avertisseur de fumée : Incendies domestiques mortels