Ministère du
Solliciteur général

BCC Enquête - Pitre 2019

Office of the Chief Coroner Verdict du jury du coroner

Bureau du coroner en chef

Loi sur les coroners - Province de l'Ontario


Nom de famille : Pitre
Prénoms : Darrell Joseph
À l’âge : 42


tenue à : Bracebridge
du : 9 décembre 2019
au : 11 décembre 2019
par : Dre Mary Beth Bourne, coroner pour l’Ontario
avons fait enquête dans l'affaire et avons conclu ce qui suit :

Nom(s) du défunt : Darrell Joseph Pitre
Date et heure du décès : 22 avril 2017 à 6 h 09 
Lieu du décès : Orillia Soldiers’ Memorial Hospital, 17, rue Colborne Ouest, Orillia (Ontario)
Cause du décès : Complications d’une chute de hauteur 
Circonstances du décès : Accident

(Original signé par: Président du jury)


Ce verdict a été reçu le 11 décembre 2019
Nom du coroner : Dre Mary Beth Bourne
(Original signé par: coroner)


Nous, membres du jury, formulons les recommandations suivantes :


Enquête sur le décès de :

Darrell Joseph​ Pitre


Recommandations du jury

À l’intention du ministère du Travail :

  1. Nous recommandons qu’un plus grand nombre d’inspecteurs de chantier soient formés et embauchés pour assurer la conformité aux exigences en matière de sécurité sur les chantiers.
  2. Nous recommandons que le Ministère applique la tolérance zéro relativement au manquement à la sécurité sur les lieux de travail de la construction, un « ordre de cessation des travaux » devant être délivré immédiatement. 
  3. Nous recommandons que le Ministère évalue la possibilité d’exiger des échafaudages sur tout le périmètre, notamment s’assurer qu’il n’y a aucune zone ouverte sur les garde-corps ou les terrasses et que des échafaudages sont érigés autour de toute structure où des travaux sont effectués à une hauteur supérieure à 2,4 mètres.
  4. Nous recommandons que le ministère du Travail exige une inspection des lieux de tout projet nécessitant de travailler à une hauteur supérieure à 2,4 mètres. Nous recommandons que l’inspection des lieux soit effectuée au début du projet de travail.  
  5. Nous recommandons que le ministère du Travail saisisse tout équipement de protection individuelle non approuvé par la CSA durant toute visite de chantier.