Corrections - Ligne d’aide aux victimes et Système de notification des victimes

Politiques et directives

Ligne d’aide aux victimes et Système de notification des victimes

Le texte qui suit est le résumé de la politique des Services correctionnels sur la ligne d’aide aux victimes et le Système de notification des victimes de l’Ontario.

La ligne d’aide aux victimes (LAV) et le Système de notification des victimes (SNV) offrent un soutien aux victimes d’actes criminels.

Ligne d’aide aux victimes

La LAV est une ligne d’information sans frais offerte dans l’ensemble de la province par le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels (MSCSC), le ministère du Procureur général et la Commission ontarienne des libérations conditionnelles. Elle offre aux victimes inscrites certains renseignements sur les contrevenants adultes. La LAV est également à la disposition des témoins et des citoyens qui se sentent concernés.

Le numéro sans frais de la LAV est le 1 888 579-2888 ou, dans la région de Toronto, le 416 314-2447.

Système de notification des victimes

Le SNV figure parmi les services offerts aux victimes inscrites à la LAV. Le SNV est un système d’avis automatiques par téléphone offrant aux victimes de l’information sur les délinquants qui purgent leur peine dans un établissement provincial ou qui sont en probation, en libération conditionnelle ou en train de purger une peine avec sursis. Les notifications sont transmises lorsque survient un changement de statut. Le système automatisé SNV émet des messages dans les cas suivants :

  • Un délinquant a été admis en détention ou libéré;
  • Un délinquant est en liberté illégale;
  • Une date d’audience en libération conditionnelle a été fixée;
  • La Commission ontarienne des libérations conditionnelles décide de refuser la libération sous condition;
  • La Commission ontarienne des libérations conditionnelles décide d’accorder la libération sous condition;
  • Un délinquant a une permission temporaire de sortir sans escorte;
  • Une décision de libération a été annulée;
  • Un cas improbable d’évasion s’est produit;
  • Un délinquant a été réincarcéré;
  • Un délinquant est transféré vers une autre autorité.

Les personnes inscrites reçoivent des messages vocaux automatisés par téléphone (récupérés à l’aide d’un NIP à quatre chiffres établi à cette fin) au moment du changement de statut ou avant.

Le SNV offre également des services de blocage d’appel à l’intention des personnes qui reçoivent des appels téléphoniques non désirés de la part des détenus.