Corrections - Aperçu des programmes destinés aux détenus et aux contrevenants

Politiques et directives

Aperçu des programmes destinés aux détenus et aux contrevenants

Le texte qui suit est un résumé des programmes des Services correctionnels destinés aux détenus et aux contrevenants en établissement et dans la collectivité.

Divers programmes sont offerts aux détenus et aux contrevenants condamnés à une peine d’emprisonnement dans un établissement correctionnel provincial ou étant sous supervision communautaire en probation ou libération conditionnelle.

Les programmes correctionnels visent à aider les détenus et les contrevenants à corriger ou à changer les attitudes et comportements liés à leur infraction de façon à les rendre responsables, à faciliter l’acquisition de compétences et d’une expérience de travail précieuses, et à favoriser la sécurité communautaire par une réadaptation efficace et une réintégration réussie dans la collectivité.

Les programmes varient selon les établissements et les collectivités. Les personnes qu’intéressent les programmes offerts par les Services correctionnels doivent communiquer avec leur établissement local ou leur agent de probation et de libération conditionnelle.

Les Services correctionnels offrent quatre grands types de programmes dont l’objet est d’obtenir des détenus et des contrevenants des changements de comportement positifs :

  • Aptitudes à la vie quotidienne
  • Réadaptation (pour régler des problèmes comme la toxicomanie, la gestion de la colère, etc.)
  • Scolarité et alphabétisation
  • Accès à l’emploi

Aptitudes à la vie quotidienne

Le volet axé sur les aptitudes à la vie quotidienne touche une gamme de besoins liés à une vie saine au moyen de programmes de courte durée, souvent en une seule séance. Ces programmes sont offerts aux détenus dans les établissements ainsi qu’aux contrevenants dans les bureaux de probation et de libération conditionnelle. Leur mise en œuvre est assurée par des employés du ministère, des organismes sous contrat et des bénévoles formés à cette fin. Le contenu de tels programmes couvre :

  • les aptitudes fondamentales, notamment la préparation d’un budget, l’établissement d’objectifs, la résolution de problèmes, les relations de soutien, la gestion des dépendances au jeu et du jeu compulsif et la toxicomanie
  • l’accès à l’emploi, notamment les compétences en informatique et les techniques de recherche d’emploi
  • le rôle de parent

Réadaptation

Les programmes de réadaptation sont centrés sur les comportements criminels et les facteurs qui peuvent contribuer aux récidives. Ils sont offerts aux détenus et aux contrevenants dans la collectivité et couvrent entre autres :

  • la gestion de la colère
  • la modification de la pensée criminelle
  • la toxicomanie
  • la violence familiale
  • la délinquance sexuelle

Des programmes de réadaptation sont offerts à différents niveaux dans chacun des cinq volets, soit :

  • des programmes d’orientation et d’introduction
  • des programmes intensifs
  • des programmes de maintien

L’attribution d’un niveau de programme à un détenu ou à un contrevenant repose sur un certain nombre de facteurs, notamment le niveau de risque, la motivation et le statut juridique.

Les programmes spécialisés constituent un type de programmes de réadaptation centrés sur certains facteurs de risque criminogènes chez les contrevenants – c’est-à-dire les problèmes directement liés à la probabilité d’une récidive. Des programmes sont offerts pour traiter d’importants problèmes de santé mentale, de délinquance sexuelle, de violence familiale et de toxicomanie, entre autres. Ils sont proposés aux détenus dans certains établissements, qui peuvent s’inscrire pour y assister, là où le personnel clinique est en poste. Ces programmes de traitement spécialisés ne font pas partie du modèle de prestation de services de probation et de libération conditionnelle.

Scolarité et alphabétisation

Les programmes de scolarité et d’alphabétisation sont offerts aux détenus grâce à divers partenariats, notamment avec le ministère de l’Éducation, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, les collèges communautaires, les conseils scolaires locaux et les organismes d’alphabétisation communautaires. Leur mise en œuvre est assurée par des enseignants, des formateurs spécialisés en éducation permanente, des instructeurs en alphabétisation et des tuteurs bénévoles en alphabétisation du ministère.

Les contrevenants dans la collectivité doivent s’adresser à leur agent de probation et de libération conditionnelle pour avoir accès aux services d’éducation des adultes et aux programmes d’alphabétisation offerts dans leur collectivité locale.

Les programmes d’enseignement individuels des Services correctionnels sont offerts :

  • aux personnes dont les capacités de lecture et d’écriture sont limitées, voire nulles
  • aux personnes tentant d’obtenir des crédits d’études secondaires menant au diplôme d’études secondaires de 12e année de l’Ontario
  • aux personnes qui souhaitent s’inscrire à une école secondaire, à un collège communautaire ou à une université par correspondance, ou qui se préparent au programme menant au test d’évaluation en éducation générale (GED)
  • aux personnes intéressées par d’autres programmes d’études, par exemple en anglais langue seconde

Compétences limitées en lecture et en écriture

Des programmes d’alphabétisation de base pour adultes sont offerts aux détenus par des instructeurs en alphabétisation au service de conseils scolaires, de collèges communautaires ou d’organismes d’alphabétisation communautaires, ou par les tuteurs bénévoles dûment formés en alphabétisation du ministère.

Obtention de crédits d’études secondaires

Les détenus ont accès à des cours menant à des crédits d’études secondaires offerts par des enseignants qualifiés au service de conseils scolaires.

Cours dans une école secondaire, un collège communautaire ou une université par correspondance ou préparation aux tests d’évaluation en éducation générale

Il existe toute une gamme de programmes d’auto-apprentissage. Les personnes les suivant doivent régler elles-mêmes les frais d’inscription et d’administration ainsi que les coûts du matériel d’apprentissage.

Autres programmes d’études

Certains établissements offrent des programmes comme l’anglais langue seconde, d’autres types de formations linguistiques spécialisées et le programme Accès carrières études (programme d’équivalence d’études secondaires pour les apprenants adultes).

Programmes d’accès à l’emploi

Les programmes d’accès à l’emploi visent à fournir des compétences pratiques dans un environnement réel pour aider les détenus à se préparer à leur retour dans la collectivité.

Tous les établissements offrent des programmes d’accès à l’emploi, notamment des postes en cuisine, en buanderie, en entretien ménager, en aménagement paysager et au sol, etc. Certains établissements offrent des programmes adaptés aux besoins de secteurs d’activité, par exemple dans les domaines de la préparation et de la cuisson de repas (rapidement surgelés avant leur entreposage et leur distribution vers d’autres établissements), de l’ébénisterie et de la menuiserie, du jardinage, de la fabrication de plaques d’immatriculation, de la transformation des métaux et des textiles.