OCDC Groupe d’examen concernant - Examen approfondi des soins de santé

Services correctionnels

Examen approfondi des soins de santé du Groupe d’examen concernant le Centre de détention d’Ottawa-Carleton

Résumé

L’Unité des services de soins de santé des Services correctionnels a procédé à un examen des soins de santé offerts au Centre de détention d’Ottawa-Carleton entre le 31 mai et le 2 juin 2016. Cet examen a mené à la formulation de 72 recommandations à court et à long terme, lesquelles sont regroupées dans les catégories suivantes :

  1. Dotation en personnel, établissement de l’horaire et capacité de prise en charge (8 recommandations)
    • On recommandait notamment de remédier au manque de personnel et d’améliorer l’accès des patients au personnel médical. Ces recommandations ont été désignées comme étant de la première importance pour le Centre de détention d’Ottawa-Carleton.
  2. Gouvernance : responsabilités et surveillance (5 recommandations)
    • On recommandait notamment de revoir le modèle de gouvernance des soins de santé au Centre de détention d’Ottawa-Carleton, y compris les processus décisionnels et les pouvoirs, pour augmenter et favoriser l’autonomie des membres d’une profession de la santé réglementée et améliorer les résultats pour les patients. Tout particulièrement, les recommandations mettaient l’accent sur l’importance de consulter adéquatement les professionnels de la santé pour toute décision touchant à la santé des détenus.
  3. Gestion des renseignements sur la santé (11 recommandations)
    • On recommandait notamment de renforcer les pratiques de documentation pour que les professionnels aient facilement accès à des documents afin d’orienter leurs décisions cliniques.
  4. Formation du personnel (4 recommandations)
    • Les recommandations faisaient état de difficultés, comme le manque de personnel, nuisant au respect des exigences de formation, à l’offre d’orientation et à la participation à des activités de perfectionnement professionnel.
  5. Accès des patients aux soins (5 recommandations)
    • On recommandait notamment d’élaborer un plan opérationnel visant à faciliter et à améliorer l’accès des détenus à des soins de santé.
  6. Sécurité (3 recommandations)
    • On recommandait notamment de mettre en place des procédures internes visant précisément à améliorer et à assurer la sécurité du personnel médical et des détenus.
  7. Équipement et interventions d’urgence (6 recommandations)
    • Les recommandations se fondaient sur un examen de la disponibilité, de la surveillance et de l’utilisation de l’équipement d’urgence et de la formation connexe. Elles visaient notamment à assurer la disponibilité de trousses contenant des seringues d’adrénaline lorsque des injections sont données, et à informer le personnel médical des directives médicales qu’il doit suivre en cas d’urgence.
  8. Examens médicaux (5 recommandations)
    • Les recommandations portaient principalement sur l’utilisation efficace des ressources afin d’améliorer et d’accélérer les examens médicaux et la préparation de la documentation au moment de l’admission, pendant les placements en isolement et lorsque les détenus demandent des soins.
  9. Prévention et contrôle des infections (4 recommandations)
    • Les recommandations étaient axées sur la formation du personnel au sujet de la prévention des infections, des procédures de contrôle et de l’équipement.
  10. Prévention du suicide (4 recommandations)
    • On recommandait notamment d’améliorer la collaboration, la communication et les processus interprofessionnels relativement aux pratiques de prévention du suicide.
  11. Soins de santé mentale (2 recommandations)
    • On recommandait notamment d’employer une approche interprofessionnelle intégrée dans la prestation de soins de santé mentale aux détenus.
  12. Utilisation sécuritaire des médicaments (12 recommandations)
    • On recommandait notamment de mettre en place une solution électronique pour gérer les processus liés à la pharmacie et aux médicaments. Les recommandations visaient aussi à faire une utilisation plus sécuritaire des médicaments et à alléger la charge de travail.
  13. Mécanismes d’autorisation et directives médicales (3 recommandations)
    • On recommandait notamment d’offrir de la formation sur les directives médicales et de surveiller le respect des politiques.