Rapport annuel 2016 - Centre de détention de Hamilton-Wentworth

Conseil consultatif communautaire
2016


Centre de détention de Hamilton-Wentworth

Hamilton (Ontario)

30 mars 2017


Avant-propos

Disposition habilitante

Loi sur le ministère des Services correctionnels, article 14.1, 2000, chap. 40, art. 4.

« Le ministre peut constituer, pour un établissement correctionnel, un conseil de surveillance local composé des personnes qu’il nomme. »

Principales responsabilités du Conseil consultatif communautaire

  • Voir à l’état satisfaisant des installations, de l’administration de l’établissement et du traitement des détenus.
  • Développer des relations efficaces avec le chef d’établissement et lui communiquer les procès-verbaux des réunions du conseil.
  • Faire enquête à la demande de la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels et lui rapporter les résultats.
  • Attirer l’attention du chef d’établissement sur toute question jugée pertinente.
  • Informer la ministre de toute question jugée pertinente, normalement dans le rapport annuel ou, s’il y a lieu, dans un rapport de situation exceptionnelle.

Aperçu du rapport annuel

Le Conseil consultatif communautaire (le « CCC » ou le « Conseil ») est notamment tenu de rédiger et de présenter un rapport annuel dans lequel il décrit ses activités de l’année précédente. Ce rapport contient également des observations et des recommandations à l’intention de la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels (MSCSC) sur divers aspects du fonctionnement de l’établissement.

Le rapport annuel est présenté à la ministre, et une copie est remise au chef de l’établissement. Le rapport annuel ne peut être rendu public, en partie ou dans son intégralité, qu’avec l’approbation de la ministre.

Objectifs du rapport annuel

Le rapport annuel vise à décrire le travail du CCC et à relever tous les aspects du fonctionnement de l’établissement qui suscitent des préoccupations ou nécessitent un soutien particulier. Le rapport annuel doit inclure des observations, conclusions et recommandations, plus précisément :

  • des conseils à la ministre sur le fonctionnement de l’établissement;
  • toute observation communiquée au chef d’établissement au sujet du fonctionnement de l’établissement;
  • des conseils à la ministre et au chef d’établissement fondés sur le point de vue communautaire ou citoyen sur le fonctionnement de l’établissement;
  • des observations à l’intention de la ministre et du chef d’établissement au sujet du traitement des personnes détenues dans l’établissement;
  • des observations sur l’état des locaux et sur l’administration de l’établissement;
  • des énoncés sur le maintien de relations de coopération et de soutien avec le chef d’établissement, les cadres et le personnel de l’établissement.

Buts et objectifs

Le nouveau conseil consultatif communautaire (CCC) du Centre de détention de Hamilton-Wentworth a été formé en octobre 2015. Pour cette nouvelle entité de l’établissement, 2016 a été une période d’apprentissage et d’orientation. Les principaux objectifs de l’année étaient de comprendre notre rôle, de mieux connaître l’établissement et ses activités et d’établir des relations avec la direction et le personnel de l’établissement.


Membres du Conseil consultatif communautaire

Président : Stephen Bottaro (démissionnaire), 6 octobre 2015 - 5 octobre 2017

Membres du Conseil :


St. John O’Neill, 6 octobre 2015 - 5 octobre 2017
Karen Kawakami, 6 octobre 2015 - 5 octobre 2018
Shari-Lee Srigley (démissionnaire), 6 octobre 2015 - 5 octobre 2018


Aperçu des activités du CCC en 2016

Nombre de réunions du CCC : 6

Au départ, le CCC du Centre de détention de Hamilton-Wentworth comptait quatre membres et deux postes vacants. Après la formation et la séance d’orientation d’octobre 2015, le CCC a tenu sa première réunion en février 2016. Le programme de la réunion comprenait ce qui suit.

  • séance informative et présentation du personnel
  • compte rendu des activités par le chef d’établissement, y compris les rapports sur tout incident majeur, sur les prévisions en matière d’embauche de personnel et sur les réparations ou la rénovation des installations
  • discussion sur les activités du CCC (p. ex., conférence téléphonique trimestrielle du président du CCC)
  • rapport sur les visites de l’établissement

Un membre du CCC a démissionné en mars 2016. Par conséquent, les trois membres restants devaient assister à toutes les réunions suivantes pour atteindre le quorum. Le recrutement pour pourvoir les postes vacants a eu lieu au printemps; des recommandations ont été envoyées au ministère en mai 2016. Depuis, le CCC attend la confirmation des nominations.

Nombre de visites de l’établissement : 6 visites effectuées de décembre 2015 à décembre 2016 

Résumé

Les membres du CCC ont visité au moins une fois chaque couloir de détenus, sur les cinq étages de l’établissement, et ont aussi observé :

  • l’unité spécialisée en identification médicolégale et en gestion des cas, au troisième étage;
  • la cuisine et l’aire de production de la nourriture;
  • les services d’admission et de remise en liberté;
  • la construction de l’aire du scanneur corporel;
  • l’aire de visite des détenus;
  • les aires extérieures et le périmètre de l’établissement.

Durant chaque visite, les membres du CCC étaient accompagnés d’agents des services correctionnels et ont échangé avec le personnel et les détenus.

Rapports mensuels fournis au CCC : 6

Signalements et situations nécessitant la prise de mesures : 1

Observations communiquées au chef d’établissement : 1

Résumé

Le manque de personnel affecte les détenus. En février et mars 2016, tous les programmes ont été annulés, y compris le programme d’air frais (temps passé à l’extérieur), ce qui signifie que les détenus sont restés à l’intérieur pendant deux mois. Les annulations de programmes sont attribuables au manque de personnel, qui a restreint la capacité de déplacer les détenus de manière sécuritaire tout en maintenant une surveillance adéquate dans les couloirs.

Depuis, l’établissement a embauché de nouveaux employés pour atteindre à nouveau un effectif complet. Maintenant que les niveaux de dotation sont adéquats, tous les programmes ont repris leur cours.

Nombre d’observations communiquées à la ministre : 0

Résumé

S.O.


Présentations et formation

Nombre de présentations faites au CCC : 2

Résumé

En plus de recevoir les comptes rendus du chef d’établissement à chaque réunion, le CCC a assisté aux présentations suivantes :

  • politique et procédures sur l’usage de la force
  • aperçu des programmes de l’établissement

Nombre de séances de formation suivies : 2

Résumé

La formation à l’intention des nouveaux membres du CCC a eu lieu en décembre 2015. La séance d’orientation comprenait :

  • l’histoire de l’établissement;
  • la présentation des protocoles de sécurité à respecter pendant les visites d’établissement;
  • la présentation du mandat du CCC;
  • une discussion sur l’apport du CCC à la ministre, à l’établissement et à la collectivité.

Les deux membres du CCC qui ont assisté à la Conférence des CCC, tenue en novembre 2016 considèrent qu’il s’agit d’une précieuse expérience d’apprentissage. Les éléments du programme étaient instructifs et permettaient de mieux comprendre le travail, la planification et les mesures de soutien de l’établissement. Voici les recommandations pour les prochaines conférences :

  • intégrer plus de temps consacré au réseautage dans le programme.
  • visiter l’établissement de la ville hôte.

Observations

Fonctionnement de l’établissement

Scanneur corporel

L’année dernière, le Centre de détention de Hamilton-Wentworth a apporté de nombreuses améliorations, notamment l’installation du scanneur corporel. À l’été, l’aire d’admission et de remise en liberté a été rénovée en prévision de l’installation du nouvel équipement. La direction et plus de la moitié du personnel ont reçu une formation sur le fonctionnement de l’appareil. Le scanneur corporel est en service depuis septembre 2016; au cours des trois premiers mois d’utilisation, le personnel a effectué 1 700  fouilles à l’aide du scanneur qui ont mené au dépôt de six accusations criminelles pour contrebande.

Isolement

Dans les unités d’isolement de l’établissement, beaucoup de détenus souffrent de problèmes de santé mentale, tandis que d’autres y sont confinés pour des raisons administratives (discipline). La planification d’une unité « intermédiaire » d’isolement est en cours. Cette unité servira de transition entre l’unité d’isolement et les unités de la population carcérale générale. Les détenus s’intégreront graduellement par l’accès à la salle de jour, aux programmes, aux téléphones et à la télévision. Les professionnels de la santé mentale supplémentaires et les autres ressources connexes aux programmes annoncés par la ministre offriront aux détenus le soutien dont ils ont grandement besoin pendant leur incarcération et leur réintégration à la collectivité.

Programmes de travail

Dans le cadre de ces programmes, les détenus peuvent travailler dans la cuisine ou dans la buanderie, ou effectuer de l’entretien ménager général. Les programmes de travail sont populaires, et les détenus affirment qu’ils sont heureux d’y participer.

Retombées sur la collectivité

L’établissement entretient un lien solide avec la collectivité. Il a conclu des ententes de service avec le Hamilton Regional Indian Centre et le programme The Bridges. De nombreux autres organismes offrent des programmes et des services dans l’établissement, comme la Société John Howard, les Alcooliques Anonymes et les Narcotiques Anonymes. Ces programmes administrés par des bénévoles représentent une grande partie des programmes offerts aux détenus. L’établissement a organisé un souper de remerciement en octobre pour souligner la contribution de ses 120 bénévoles, dont plusieurs donnent de leur temps depuis plus de 25 ans.

Administration de l’établissement

Dotation en personnel

Le chef d’établissement est un administrateur expérimenté et respecté du personnel à tous les échelons. Il a été observé que le personnel fait preuve de professionnalisme et de respect envers les détenus. Le manque de personnel qui a sévi de deux à trois mois au début de l’année a entraîné l’annulation de nombreux programmes. Depuis, de nouveaux agents des services correctionnels ont été embauchés : l’établissement a maintenant un effectif complet, et tous les programmes ont repris leur cours.

Connaissance du CCC

Le CCC n’est pas bien connu des détenus et de certains membres du personnel. Pendant quelques visites d’observation, on a constaté que le personnel ignorait l’existence du CCC, malgré les communications envoyées par le chef d’établissement. Il y a eu de la méfiance à l’égard de notre rôle, mais dans l’ensemble, le personnel a accepté de discuter avec les membres du CCC et de leur faire part de ses idées sur les façons d’améliorer ses conditions et celles des détenus.

Des affiches sur le CCC ont été installées dans les couloirs, et des formulaires de demandes sont à la disposition des détenus qui aimeraient parler à un membre du CCC. Des affiches ont aussi été installées dans l’aire d’attente des visiteurs. À ce jour, le CCC n’a reçu aucune demande.


Traitement des détenus

Pendant toutes les visites d’observation, le personnel interagissait de manière professionnelle et respectueuse avec les détenus. Manifestement, le personnel a établi des liens avec les détenus et discute régulièrement avec eux. Il a été observé que les détenus répondent de manière positive aux directives données par les agents des services correctionnels.

Gestion des cas

L’établissement a une unité d’identification médicolégale pour les détenus souffrant de problèmes de santé mentale. L’unité emploie une approche de gestion des cas, et tient des conférences de cas pour élaborer les plans de soins. Cette approche s’est avérée efficace pour changer les comportements et intégrer les détenus à la population carcérale générale. Les agents des services correctionnels ont de bons mots pour la gestion des cas, mais certains ont indiqué qu’ils ont besoin de plus de formations sur les problèmes de santé mentale. Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth travaille en étroite collaboration avec l‘unité d’identification médicolégale du Centre de soins de santé St-Joseph. Le personnel a exprimé des frustrations concernant l’accès des détenus aux services de santé mentale, car on conclut souvent que les comportements problématiques ne sont pas associés à des problèmes de santé mentale. Des formations et des ressources supplémentaires l’aideront à obtenir de meilleurs résultats lorsqu’il travaille avec ces détenus.

L’approche de gestion des cas est également utilisée dans l’unité des femmes. Au cours de la planification des mises en liberté, les détenues sont mises en contact avec les ressources communautaires nécessaires en vue de prévenir la récidive. Il est recommandé que cette technique, qui montre des signes de réussite, soit adoptée par tous les secteurs de l’établissement.

Programme de naloxone à emporter pour les établissements correctionnels provinciaux Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth est l’un des deux établissements qui ont commencé à déployer le Programme de naloxone à emporter pour les établissements correctionnels provinciaux à l’échelle de la province. Ce programme consiste à fournir une trousse d’administration de naloxone par voie nasale aux détenus remis en liberté. Le personnel du Ministère évalue les résultats du programme et fait le suivi auprès des détenus qui ont accepté la trousse. Ce programme fait maintenant partie du processus de libération.

Résumé des recommandations au Ministère

2016 était l’année inaugurale du CCC du Centre de détention de Hamilton-Wentworth. Les membres du CCC et le chef d’établissement se sont engagés à mettre sur pied le Conseil, et nous considérons que l’année dernière était une période d’apprentissage et de développement.

La plus grande difficulté a été le nombre élevé de postes vacants au CCC. Comme il est mentionné précédemment, les recommandations concernant le remplacement des membres ont été envoyées à la ministre en mai 2016, mais à ce jour, le CCC n’a reçu aucune nouvelle sur les délais de nomination. Dès que les postes seront pourvus, le CCC devra essentiellement refaire le processus de mise sur pied. Le CCC a mené ses activités toute l’année avec le nombre minimal de membres pour obtenir le quorum, et il lui a été difficile de remplir son mandat. Comme le CCC compte peu de membres, il a effectué peu de visites et a décelé peu d’occasions d’amélioration. Il lui a également été difficile de faire connaître son existence et son rôle au personnel et aux détenus.

En janvier 2017, un autre membre du CCC a démissionné. Avec ce récent départ, le CCC ne compte plus que deux membres, ce qui signifie qu’il ne peut pas atteindre le quorum (trois membres) dans ses réunions. Les deux membres restants se sont engagés à remplir notre rôle et ont accepté, avec le chef d’établissement, de continuer de se réunir de manière non officielle jusqu’à ce qu’un nouveau membre soit nommé.

À la première Conférence des CCC, tenue en 2015, le sous-ministre Rhodes, au nom de la ministre, a souligné l’importance accordée au CCC et à son rôle. Le CCC du Centre de détention de Hamilton-Wentworth attend avec impatience le soutien de la ministre pour pourvoir les postes vacants.

En résumé, le CCC recommande ce qui suit :

  1. Le ministère doit accélérer le processus de nomination pour éviter qu’il y ait trop de postes vacants.
  2. Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth doit aménager une unité intermédiaire pour faciliter l’intégration des détenus ayant des problèmes de santé mentale dans la population générale.
  3. Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth doit améliorer les communications avec le personnel pour mieux faire connaître le CCC et son rôle.
  4. Le Ministère doit offrir aux employés des formations approfondies afin qu’ils puissent mieux répondre aux besoins des détenus ayant des problèmes de santé mentale.
  5. Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth doit appliquer le modèle de gestion des cas de l’unité des femmes dans toutes les unités de l’établissement.

Annexe

Liste des pièces jointes

S.O.

Déposé le 30 mars 2017.

_____________________________________
président


Ministère de la Sécurité communitaire et des Services correctionnels

Le 9 mai 2017

Madame Karen Kawakami
Présidente par intérim, Conseil consultatif communautaire du Centre de détention Hamilton-Wentworth

Madame,

Merci d’avoir soumis le rapport annuel 2016 du Conseil consultatif communautaire (CCC) du Centre de détention Hamilton-Wentworth, dont nous accusons réception par la présente.

Nous vous sommes très reconnaissants pour le temps que vous et les autres membres du CCC avez consacré à remplir votre premier rapport annuel dans le cadre de ce programme. Le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels accorde une grande importance aux efforts que vous avez déployés pour produire le rapport annuel et nous transmettre une liste exhaustive de recommandations découlant des observations faites dans votre établissement, et ce, malgré le fait que vous ayez fonctionné sans quorum durant la dernière année.

Afin de vous transmettre nos commentaires et de fournir plus efficacement une réponse concernant les problèmes et les recommandations propres à votre établissement, nous avons actualisé le processus d’examen. La prochaine étape sera de rencontrer le chef d’établissement et le directeur régional afin de résoudre les problèmes soulevés dans le rapport annuel qui peuvent être réglés localement. La sous-ministre associée, quant à elle, abordera les problèmes opérationnels et systémiques qui relèvent des échelons supérieurs. Le Ministère comprend l’importance de donner suite aux recommandations du rapport annuel et veillera à y réagir rapidement.

Je serai heureuse de travailler avec le CCC durant la prochaine année dans le but de continuer d’accroître la transparence et d’offrir au public une meilleure compréhension du travail accompli au sein des services correctionnels.

Veuillez agréer, Madame, mes salutations distinguées.

La ministre,
Marie-France Lalonde


Bureau du sous-ministre associé Services correctionnels

Le 20 juin 2017

Madame Karen Kawakami
Présidente, Conseil consultatif communautaire
Centre de détention de Hamilton-Wentworth

Madame,

Merci d’avoir remis le rapport annuel 2016 du Conseil consultatif communautaire (CCC) du Centre de détention de Hamilton-Wentworth. Voici nos réponses à vos recommandations, ainsi que les mesures proposées.

Comme l’honorable Marie-France Lalonde, ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, l’a indiqué dans l’accusé de réception, le Ministère comprend l’importance d’appliquer vos recommandations. Les CCC ont joué un rôle essentiel pour recueillir un point de vue objectif sur les problèmes opérationnels et systémiques de nos établissements.

Le Ministère est déterminé à collaborer avec ses partenaires du milieu carcéral pour moderniser le système de l’Ontario et devenir un chef de file de la prestation de services correctionnels.

La réforme du système correctionnel de l’Ontario est en cours, et l’isolement demeure l’une de nos priorités. L’Ombudsman a récemment publié un rapport sur le recours à l’isolement et, le 4 mai 2017, notre conseiller indépendant, Howard Sapers, a présenté un rapport et des recommandations sur l’utilisation de l’isolement en Ontario.

L’accès de nos clients à du soutien en santé mentale constitue également une priorité dans le cadre de la présente réforme. Différents établissements de la province ont reçu des ressources supplémentaires afin de mieux répondre aux besoins de nos clients ayant des problèmes de santé mentale.

Au nom du Ministère, je vous remercie du temps que vous avez consacré à ce programme. Vos observations et recommandations nous aideront dans le parcours menant à l’amélioration des services correctionnels de l’Ontario.

J’ai le plaisir de vous présenter les réponses suivantes :


Recommandation 1 : Le Ministère doit accélérer le processus de nomination pour éviter qu’il y ait trop de postes vacants.

Il semble qu’en raison des multiples postes vacants au sein du CCC du Centre de détention de Hamilton-Wentworth, il a été difficile d’atteindre le quorum en 2016. Nous vous sommes reconnaissants d’avoir visité l’établissement à 16 reprises, tenu six réunions et déposé votre premier rapport annuel avant la date limite du 31 mars, en dépit de cette difficulté. J’applaudis le travail remarquable que vous avez accompli l’année dernière dans ces circonstances éprouvantes.

En 2016, le Ministère a élaboré de nouveaux processus de nomination et de reconduction simplifiés qui permettront d’assurer la constance du CCC et d’effectuer les nominations plus rapidement. Les processus ont été communiqués à l’interne afin que les renseignements sur les nominations circulent bien durant la phase d’approbation.          

Après le processus d’entrevue, toutes les candidates et tous les candidats potentiels au CCC doivent subir une enquête de sécurité approfondie, qui peut habituellement durer jusqu’à huit semaines. Cependant, dans certains cas, il est arrivé que l’enquête prenne plus de temps que prévu en raison des priorités concurrentielles; ces situations sont toutefois exceptionnelles.

Nous travaillons à l’interne pour réduire la durée du processus d’approbation et, en cas de retard, nous aviserons le CCC et ses candidates et candidats potentiels afin de mieux guider le processus et gérer les attentes. Selon l’information que j’ai, trois nouveaux membres ont été nommés à votre CCC en février 2017, et le processus de recrutement est en cours pour pourvoir le dernier poste vacant.

Recommandation 2 : Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth doit aménager une unité intermédiaire pour faciliter l’intégration des détenus ayant des problèmes de santé mentale dans la population générale.

Dans le cadre de notre réforme des pratiques d’isolement, des unités intermédiaires et d’autres substituts à l’isolement sont mis sur pied (dans la mesure du possible) dans les établissements de la province.

Les unités intermédiaires, où le cheminement se fait de façon graduelle, sont conçues pour accueillir des clients qui nécessitent davantage de soutien et de supervision que ce que peuvent offrir les unités résidentielles ordinaires. Les clients des unités intermédiaires ont droit à plus de temps dans la salle de jour et la cour et ont accès à plus de programmes. Ces unités sont aussi plus avantageuses sur le plan thérapeutique que l’isolement. Leur objectif est de préparer les clients à réintégrer les unités ordinaires.

Comme vous le savez, la nouvelle unité intermédiaire du Centre de détention de Hamilton-Wentworth, inaugurée le 1er avril 2017, accueille des clients qui ont besoin de soins supplémentaires et les aide à réintégrer la population carcérale générale.

Vous indiquez dans votre rapport que le Centre de détention de Hamilton-Wentworth comprend aussi une unité spécialisée en santé mentale dans le contexte judiciaire. Elle est divisée en deux parties : la première offre un soutien intensif aux clients ayant une maladie grave et éprouvant des difficultés à fonctionner en groupe. Les clients peuvent y être stabilisés sous la supervision d’une équipe pluridisciplinaire de santé en contexte judiciaire. La deuxième partie de l’unité est conçue pour les clients stables qui ont montré qu’ils peuvent fonctionner en groupe. L’équipe continue cependant à leur offrir un soutien accru. L’ensemble de l’unité fonctionne selon un modèle de gestion des cas, et compte sur des employés affectés spécialement à cette unité. Notre relation de longue date avec l’Hôpital St-Joseph nous est précieuse.

Recommandation 3 : Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth doit améliorer les communications avec le personnel pour mieux faire connaître le CCC et son rôle.

Le Ministère est déterminé à améliorer l’image des CCC dans nos établissements, ainsi que dans la collectivité. Comme vous l’avez mentionné, à l’automne 2016, des affiches et des brochures sur le rôle des CCC ont été envoyées aux établissements, qui devaient les placer dans les unités résidentielles des clients et dans l’aire d’accueil, pour le personnel et les visiteurs.

Chaque établissement devait aussi élaborer des ordres permanents pour son CCC dans les six mois suivant sa création. Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth, qui a respecté cette exigence, a établi ses ordres permanents en novembre 2015. Tout le personnel peut les consulter sur place.

De plus, une note de service portant sur le rôle et les objectifs du CCC sera envoyée au personnel du Centre de détention de Hamilton-Wentworth.

Recommandation 4 : Le Ministère doit offrir aux employés des formations approfondies afin qu’ils puissent mieux répondre aux besoins des détenus ayant des problèmes de santé mentale.

En 2016, le Ministère a offert une formation sur la santé mentale intitulée « Understanding and Responding to Inmates with Mental Health Challenges » (Comprendre et gérer les détenus ayant des troubles de la santé mentale) afin que tout le personnel des établissements ait les connaissances de base nécessaires pour intervenir auprès des clients aux prises avec des problèmes de santé mentale. Le 8 octobre 2016, les données définitives sur la formation indiquaient que 93 % du personnel du Centre de détention de Hamilton-Wentworth (au total, 232 employés et gestionnaires) y avaient assisté. Actuellement, le Collège de formation correctionnelle de l’Ontario (CFCO), en collaboration avec le groupe de gestion des formations en établissement, dresse la liste des employées et employés des services correctionnels n’ayant pas encore suivi cette formation. Les cours à l’intention de ces employées et employés auront lieu entre le 23 mai et le 30 juin 2017.

De plus, avant de commencer à travailler dans nos établissements, les nouvelles recrues du programme de formation et d’évaluation des agents des services correctionnels devront subir une évaluation rigoureuse et un suivre programme de formation de huit semaines comprenant des cours sur la santé mentale et les techniques de gestion des détenus.

Recommandation 5 : Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth doit appliquer le modèle de gestion des cas de l’unité des femmes dans toutes les unités de l’établissement.

L’application d’un modèle de gestion intégrée des cas est un autre élément du plan à long terme de réforme des services correctionnels du Ministère.

La gestion des cas est un processus collaboratif. Il consiste notamment à évaluer les risques, les besoins et les facteurs de réceptivité en vue de fournir des soins, des solutions et des services de planification, de consultation, d’évaluation et de représentation coordonnés pour répondre aux besoins des clients.

Le Ministère procède actuellement à l’embauche de 239 employées et employés supplémentaires pour offrir davantage de soutien aux clients, en particulier à ceux qui rencontrent de grandes difficultés en raison d’un isolement de longue durée. À ce jour, un peu plus de 200 postes ont été pourvus. Les clients en isolement bénéficieront donc de meilleurs soins, de consultations avec l’équipe interprofessionnelle et de mesures de surveillance et d’évaluation continues, y compris des programmes personnalisés de réadaptation.

Parmi les 239 nouveaux postes pour les unités d’isolement, voici ceux qui reviennent au Centre de détention de Hamilton-Wentworth (ces postes en sont à différentes étapes du processus de recrutement) :

  • trois agentes ou agents des services correctionnels supplémentaires
  • une sergente ou un sergent
  • une sergente ou un sergent d’état-major
  • une chef d’établissement adjointe ou un chef d’établissement adjoint, Conformité
  • deux commis aux dossiers
  • trois infirmières ou infirmiers
  • trois infirmières ou infirmiers en santé mentale
  • une ou un psychologue
  • deux travailleuses sociales ou travailleurs sociaux
  • une ou un gestionnaire des services sociaux
  • un aumônier

Ces postes aideront le Centre de détention de Hamilton-Wentworth à adopter un modèle de gestion des cas d’isolement, qui doit être mis en œuvre d’ici la fin de 2017.

Le Centre de détention de Hamilton-Wentworth a aussi adopté un modèle de gestion des cas dans son unité de santé mentale en contexte judiciaire, et continue de l’appliquer dans son unité pour les femmes.

De façon plus générale, le Ministère examinera les recommandations des rapports de l’Ombudsman et de Howard Sapers sur l’isolement en Ontario, qui portent notamment sur le soutien amélioré à l’isolement, et les processus d’examen des placements et les comités interdisciplinaires d’examen des placements en isolement.

Conclusion

Le rôle du CCC ne se limite pas à nous fournir des recommandations à des fins d’amélioration; il consiste aussi à souligner l’excellent travail réalisé dans nos établissements. J’aimerais vous remercier d’avoir présenté les nombreuses réussites dans le rapport annuel, notamment la réduction de la contrebande grâce à l’installation du scanneur corporel en septembre 2016, la participation des clients et leur satisfaction envers les programmes de travail du Centre, et le respect dont le personnel fait preuve envers les clients, que le CCC a pu observer au cours de ses visites. Notre chef d’établissement, Bruce Laughlin, est l’un des chefs d’établissement les plus expérimentés de la province, et s’efforce d’offrir des programmes et une supervision des services correctionnels efficaces.

Je vous remercie aussi vivement des efforts déployés pour produire votre rapport annuel cette année. Les recommandations du CCC sont importantes pour notre processus continu de croissance et de transformation.

Merci d’offrir votre temps au Ministère en tant que membre du CCC. Les bénévoles dévoués sont difficiles à trouver, et nous sommes reconnaissants de vous compter dans l’équipe des services correctionnels au sein du CCC du Centre de détention de Hamilton-Wentworth.

Je me réjouis à l’idée de collaborer avec le CCC cette année pour mettre en œuvre autant de recommandations que possible, et de voir ce programme novateur réaliser son plein potentiel.

Veuillez agréer, Madame, mes salutations distinguées.

Marg Welch
Sous-ministre associée, Services correctionnels