Procédures de base en matière de sécurité

Services privés de sécurité et d’enquête

Formation et examens

Guide de préparation à l’examen pour agents de sécurité


Procédures de base en matière de sécurité

Les agents de sécurité doivent réagir aux changements qui surviennent dans leur milieu et qui peuvent inclure des activités comme la circulation automobile, assurer la protection de personnes entre des lieux et au sein des lieux, surveiller et gérer l’accès et le départ de personnes et de véhicules, et observer et surveiller des personnes. Les agents de sécurité doivent connaître la façon appropriée de gérer ces situations. Ils doivent posséder les connaissances et les aptitudes nécessaires pour évaluer la sécurité des milieux physiques, mettre en pratique les aspects de base de la sécurité dans leurs rôles et évaluer l’incidence de la consommation de drogues dans le contexte de leur propre sécurité et de celle des autres. Cette section présente les pratiques généralement acceptées dans l’ensemble du secteur des services privés d’enquête.

Remarque importante :
La présente section traite d’un certain nombre d’activités généralement reconnues en tant que pratiques acceptables pour quiconque exerce les fonctions d’agent de sécurité. Comme ces pratiques peuvent différer d’une entreprise de services de sécurité à une autre, en plus de comprendre les exigences des lois et des règlements, les agents de sécurité doivent impérativement connaître les politiques de leur employeur; ils ne doivent pas se borner à maîtriser les sujets abordés dans ce guide ou le programme du ministère.

Tâches d’un agent de sécurité

Les tâches et responsabilités d’un agent varient d’un site à l’autre. Les agents doivent être au courant des changements et développements au sein de l’industrie, et des attentes et obligations du client, du public et de leur employeur.

Le rôle d’un agent de sécurité consiste à protéger les gens, les biens et les renseignements.

Ceci peut inclure notamment :

  • Veiller à ce que les lieux et les biens soient protégés d’une façon appropriée contre une foule de menaces naturelles et artificielles.
  • Prévenir, détecter et intervenir adéquatement en cas de perpétration d’un acte criminel ou quasi criminel à l’égard des biens du client.
  • Interagir avec les responsables de l’application de la loi et le système de justice, au besoin, pour appréhender et détenir une personne qui a commis un acte criminel. L’agent de sécurité doit être en mesure de seconder les efforts de la police en protégeant les scènes de crime jusqu’à l’arrivée de la police. L’agent de sécurité peut également être une source précieuse d’information pour la police.
  • Assurer le leadership et la direction lors d’urgences et aider le personnel d’urgence en période de crise, p. ex., indiquer aux pompiers la meilleure route d’accès au site d’un incendie.
  • Contrôler l’accès à un site, y compris surveiller le passage à l’entrée et aux portes, escorter les personnes et les objets de valeur, inspecter les sacs.
  • Maintenir ou rétablir l’ordre dans une foule.
  • Prévenir les accidents de travail en connaissant les dangers potentiels, en signalant les risques pour la sécurité et en suivant les directives pour réduire au minimum les risques pour les autres.

Bien qu’il arrive que l’intervention physique soit nécessaire, dans la plupart des cas, les tâches de l’agent de sécurité consisteront à observer, prévenir, enregistrer et signaler seulement.

Contrôle d’accès

Les politiques en matière de contrôle d’accès varient d’une entreprise à l’autre.

Les agents de sécurité peuvent devoir observer et enregistrer qui entre et sort d’un lieu. Une feuille de contrôle dûment remplie doit indiquer le nom des personnes et leurs heures d’arrivée et de sortie. Les renseignements obtenus permettront aux agents de localiser les visiteurs qui sont sur place lors d’une urgence ou ultérieurement après leur départ.

Un laissez-passer de visiteur contient également des renseignements qui permettent aux agents de déterminer si un visiteur a été escorté, le nom de la personne ayant autorisé la visite, le statut du visiteur et ses activités lorsqu’il était sur place.

Accès au matériel

L’une des tâches les plus délicates d’un agent de sécurité consiste à veiller à ce qu’aucun article ne soit retiré du lieu de travail. Les gens partent souvent du bureau avec des objets comme des ordinateurs, des disques d’ordinateurs et des porte-documents remplis de matériel.

Le client (par exemple, le propriétaire d’un entrepôt) doit déterminer les étapes nécessaires pour protéger ses biens. Les agents de sécurité doivent suivre ces instructions attentivement. L’agent doit se conformer aux règles d’accès et aux protocoles qui doivent être fournis par son superviseur lors de l’entrée des employés sur un nouveau site.

Contrôle des foules

Sur une propriété privée, un agent de sécurité peut devoir assurer le contrôle des foules et, si la situation dégénère, communiquer avec les services de police. Lorsque le contrôle des foules devient nécessaire, les efforts pour rétablir la paix et pour contrôler les foules doivent tenir compte de plusieurs points :

  1. Le risque pour la vie ou les biens, que des mesures soient prises ou non;
  2. Le risque personnel pour l’agent de sécurité;
  3. Les instructions du superviseur ou du client de l’agent;
  4. Les risques liés au fait de quitter son poste;
  5. La disponibilité de personnel de soutien ou de remplacement;
  6. L’urgence;
  7. La mise au point de tactiques ou de plans pour gérer la situation.

Après avoir pris en compte ces facteurs et si la foule semble sur le point de devenir hors de contrôle, l’agent de sécurité peut souhaiter appeler les services policiers.

Contrôle de la circulation et stationnement

Un agent de sécurité peut être appelé à contrôler la circulation des véhicules sur la propriété privée, aux portes d’entrée des immeubles ou sur les terrains de stationnement pour assurer la sécurité et faciliter la circulation des véhicules. Il est important pour l’agent d’utiliser les signaux conventionnels pour être compris et vu des conducteurs. Les agents doivent être vêtus de façon confortable selon les conditions météorologiques. Des gilets ou manchettes à bandes réfléchissantes doivent être portés pour assurer la visibilité. Ce contrôle doit être effectué d’une façon courtoise et convaincante pour faire comprendre les raisons du contrôle.

Patrouille

La patrouille vise principalement à assurer la sécurité des lieux qui sont sous la responsabilité de l’agent de sécurité. La préparation d’une patrouille doit toujours commencer en comprenant la raison d’être de la patrouille. Par exemple, si l’agent de sécurité :

  • doit prévenir la présence d’intrus;
  • doit aider les membres du public qui semblent confus ou avoir besoin d’aide;
  • doit vérifier les chaudières et autre équipement pour assurer le maintien d’un fonctionnement sécuritaire.

La raison d’une patrouille peut changer de temps à autre, même au cours du quart de travail. Lors de la première patrouille, l’agent de sécurité peut se concentrer sur l’entrée d’intrus sur la propriété; la deuxième fois, veiller à ce que l’équipement de sécurité de la machinerie du secteur fonctionne adéquatement; la troisième fois, vérifier encore la présence d’intrus ou d’effraction sur le lieu de travail, etc.

Une connaissance approfondie de la géographie du secteur à patrouiller est essentielle. L’agent de sécurité doit déterminer à l’avance où se trouvent les téléphones, les vannes d’arrêt de l’alimentation en eau, les panneaux électriques et les panneaux d’alarme, les interrupteurs de lampes d’éclairage, ainsi que les endroits où l’éclairage d’urgence est assuré. L’agent doit également savoir où se trouve l’équipement d’urgence, comme les génératrices auxiliaires, les trousses de premiers soins, les alarmes incendie, les bornes-fontaines et les extincteurs. L’agent doit savoir qu’elle est la meilleure route à suivre en cas d’urgence, sélectionner la route la plus simple et la plus directe comptant le moins de risques pour la sécurité.

L’agent doit dresser la liste des activités qui doivent être effectuées avant une patrouille en particulier et tracer l’itinéraire à l’avance, en incluant une carte des principaux points de contrôle, couloirs, salles, escaliers, portes, fenêtres, etc. Des itinéraires de rechange doivent être prévus au cas où des secteurs précis ne seraient pas accessibles en raison d’une situation d’urgence, comme un incendie, une explosion ou une fuite de produits chimiques. Il faut varier la fréquence et l’itinéraire des patrouilles afin d’éviter que les patrouilles deviennent trop routinières et prévisibles. L’agent doit s’assurer de posséder son propre équipement, y compris les vêtements appropriés.

Patrouille à pied

La patrouille à pied est la forme de patrouille la plus courante dans l’industrie de la sécurité. Elle est normalement utilisée lorsqu’il est impossible de fournir le même degré de protection au moyen d’autres méthodes comme la patrouille motorisée ou la surveillance électronique. Pratiquement tous les sens de l’agent de sécurité (vue, odorat, ouïe et toucher) sont mis à contribution pendant une patrouille à pied.

Avantages

  • Hautement visible.
  • La connaissance des tendances et des caractéristiques du secteur peut aider à prévoir un incident avant qu’il devienne plus difficile à contrôler.
  • Tous les sens peuvent être mis à contribution.
  • Capacité d’accéder à des espaces plus petits, comme les escaliers.

Désavantages

  • Mobilité et secteur de couverture limité.
  • Durée de la patrouille.
  • La météo défavorable peut empêcher ou freiner certaines activités.
  • Difficulté de transporter de l’équipement, notamment les rapports, les formulaires et les trousses de premiers soins.
  • La communication peut présenter un problème, sauf si un appareil de radio portable ou un téléphone cellulaire est utilisé.
  • La supervision des patrouilles à pied est difficile.

Patrouille motorisée

Ce type de patrouille couvre normalement des secteurs qui sont trop étendus pour des patrouilles à pied. Les véhicules peuvent être munis d’appareils radio ou de téléphones et sont en communication constante avec le répartiteur. Des instructions précises sont fournies sur le type de patrouille nécessaire. Les patrouilles incluent souvent les terrains de stationnement, les parcs d’entreposage, les clôtures périphériques, les périmètres extérieurs et les secteurs impraticables à pied.

Lorsqu’un véhicule est utilisé pour la patrouille, il revient aux agents de sécurité de s’assurer du bon fonctionnement du véhicule afin qu’ils ne compromettent pas la patrouille.

Avantages

  • La patrouille motorisée est hautement visible.
  • Elle permet de couvrir des secteurs plus étendus, plus rapidement.
  • Elle permet de se rendre à un autre secteur plus rapidement.
  • Elle permet de transporter une quantité d’équipement additionnelle.
  • Elle offre une protection contre la météo défavorable – pluie, neige, températures extrêmes.

Désavantages

  • Le véhicule peut être confiné à des secteurs particuliers, par exemple des routes et des chemins,
  • La vision peut être limitée en partie à l’intérieur d’un véhicule.
  • La météo défavorable peut empêcher ou freiner certaines activités.
  • Le bruit du moteur du véhicule peut masquer d’autres bruits ou signaler la présence de la sécurité.
  • Les cabines fermées de certains véhicules peuvent empêcher de détecter certaines situations dangereuses (par exemple, les émanations potentiellement dangereuses qu’un agent de sécurité à pied sentirait peuvent passer inaperçues à l’intérieur d’un véhicule).

Surveillance (patrouille fixe)

Également connue sous le nom de patrouilles visuelles ou patrouilles fixes, avec l’aide de la technologie, la surveillance permet à un agent de demeurer au même endroit tout en exerçant une surveillance constante d’un secteur précis. Par exemple, un point d’entrée ou de sortie peut être observé de façon continue, ou un complexe en entier peut être protégé avec l’aide de miroirs, de caméras de sécurité et de clôtures.

Avantages

  • Accès et sortie du site rapidement contrôlés.
  • Difficulté pour les individus de pénétrer les lieux et d’attaquer l’agent.
  • Poste de sécurité ou positionnement de caméras hautement visibles pour dissuader les intrus éventuels.
  • Nombre moins élevé d’agents pour contrôler le secteur.

Désavantages

  • Les caméras et les clôtures peuvent être contournées ou désactivées.
  • Tous les secteurs ne peuvent pas être observés de façon continue – des points morts subsisteront malgré une planification minutieuse.
  • Le personnel compte sur un équipement qui peut être défectueux, plus particulièrement lorsque les conditions météorologiques sont défavorables.
  • Le personnel doit se concentrer sur un endroit pendant de longues périodes
  • Le personnel n’a recours qu’à un seul sens – la vue.
  • La réaction peut se limiter à appeler les services policiers ou le personnel interne, plus particulièrement si l’agent n’est pas sur place et si la surveillance se fait à distance.

Effets des drogues

Les agents de sécurité peuvent devoir traiter avec des personnes qui sont sous l’influence de drogues ou d’alcool. Ils doivent connaître les signes d’abus de substance, ainsi que l’incidence des différentes drogues sur le comportement humain (p. ex., un suspect en période de manque) afin de composer avec ces personnes de façon à assurer sa sécurité personnelle et celle du suspect. Les agents devraient avoir une connaissance globale des différents types de drogues et du matériel utilisé, de l’incidence de certaines drogues sur le comportement humain et de la façon de gérer ces comportements selon le type de substance.

Références et ressources

Ministère de la Justice de la Saskatchewan – Corrections, Public Safety and Policing: Private Investigator and Security Guard Training Manual (2012) (en anglais seulement).

  • Chapitre 2 – Duties and Responsibilities of a Security Guard
  • Chapitre 5 – Access Control and Alarm Systems

Voir l’Annexe B ci-après : Codes 10 de l’Association of Public Safety Communications Officials (APCO)