Protéger les personnes âgées et vulnérables en Ontario

Logo Ontario

Protéger les personnes âgées et vulnérables en Ontario

Le gouvernement rend les gicleurs obligatoires dans les foyers de soins pour les personnes âgées et les personnes handicapées

 
NOUVELLESLe 9 mai 2013
  

L’Ontario est la première province à rendre obligatoire l’installation de systèmes automatiques de gicleurs dans les foyers de soins pour personnes âgées, personnes handicapées ou autres personnes vulnérables.

L’installation obligatoire de gicleurs fait partie des modifications au Code de prévention des incendies et au Code du bâtiment qui amélioreront la sécurité-incendie dans ces établissements. Les autres améliorations incluent :

  • des portes à fermeture automatique;
  • l’amélioration des inspections de sécurité-incendie et de la formation du personnel;
  • la validation annuelle des plans de sécurité-incendie par les services d’incendie locaux.

Les modifications sont fondées sur les recommandations formulées par le Comité consultatif technique dirigé par le Bureau du commissaire des incendies et sur les résultats d’une consultation publique.

Aider les personnes âgées à rester en sécurité est l’un des volets du Plan d'action de l'Ontario pour les personnes âgées et soutient les efforts du nouveau gouvernement de l'Ontario en vue d'assurer une société juste et équitable pour tous.

CITATIONS

« Nous sommes déterminés à aller de l'avant dans la mise en œuvre de nouvelles mesures de sécurité-incendie, dont l'installation obligatoire de gicleurs, pour protéger les personnes âgées et autres personnes vulnérables qui vivent dans des établissements de soins et de traitement en Ontario. Ces modifications au Code de prévention des incendies et au Code du bâtiment renforceront la protection et la sécurité de ces résidents et apporteront une plus grande tranquillité d'esprit à leurs proches ».

— Madeleine Meilleur, ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

« C'est une question qui me tient profondément à coeur depuis des années, et je suis ravie que notre gouvernement aille de l'avant avec la mise en oeuvre progressive de l'installation obligatoire de gicleurs dans tous les foyers de soins de longue durée et maisons de retraite de notre province. Je tiens à remercier le Comité technique consultatif, ainsi que les nombreux membres des services d'incendie qui ont milité en faveur de ces changements, pour leur persévérance dans leurs efforts en vue de rendre notre province plus sûre. »

— — Linda Jeffrey, ministre des Affaires municipales et du Logement

« Les personnes âgées dans nos maisons de retraite doivent se sentir en sécurité. Elles ont besoin de savoir que des mesures de sauvegarde sont en place pour les protéger. En imposant l'installation de gicleurs et en améliorant les mesures de sécurité-incendie, le gouvernement provincial donne la preuve de sa détermination à assurer le bien-être et la sécurité des personnes âgées de l'Ontario qui vivent dans des maisons de retraite ».

— Mario Sergio, ministre délégué aux Affaires des personnes âgées

« Toute personne a le droit de se sentir à l'abri des incendies là où elle vit, peu importe son âge, ses capacités ou ses besoins particuliers. L'annonce d'aujourd'hui porte sur l'obligation, pour la première fois en vertu du Code de prévention des incendies de l'Ontario, d'installer des gicleurs dans ces établissements. Imposer l'installation de gicleurs et d'autres améliorations à la sécurité-incendie dans les établissements pour personnes vulnérables est une étape importante vers la réalisation de cet objectif ».

— Tadeusz (Ted) Wieclawek, commissaire des incendies de l’Ontario

« L'Ontario Association of Fire Chiefs (OAFC) félicite le gouvernement pour la mise en œuvre de ces changements importants. Ces nouvelles exigences représentent la plus importante amélioration dans le domaine de la sécurité-incendie du public depuis que les avertisseurs de fumée ont été rendus obligatoires. L'OAFC a eu le plaisir de travailler avec le gouvernement de l'Ontario, le Bureau du commissaire des incendies et nos autres partenaires de l'industrie à l'élaboration des recommandations du Comité consultatif technique. Ce travail faisait partie des priorités de notre association. Ces modifications permettront d'améliorer à la fois la sécurité des résidents et la sécurité des pompiers qui sont appelés à lutter contre les incendies dans ces établissements ».

— Chef adjoint des pompiers Matt Pegg, président de l'Ontario Association of Fire Chiefs

« L'annonce d'aujourd'hui vise à célébrer les résultats positifs d'une démarche collaborative dans laquelle la sécurité des personnes âgées était le premier objectif et qui reconnaissait la nécessité d'un processus de mise en conformité souple et progressif pour les maisons de retraite non subventionnées en Ontario. En tant qu'association provinciale représentant plus de 80 pour cent du secteur des résidences pour personnes âgées de l’Ontario, nous sommes convaincus que la mise en place d'importantes mesures de sécurité-incendie additionnelles dans toutes les maisons de retraite est tout simplement la bonne chose à faire ».

— Laurie Johnston, directrice générale, Ontario Retirement Communities Association

FAITS EN BREF

  • Toutes les maisons de retraite titulaires d'un permis et la plupart des établissements de soins privés auront jusqu'à cinq ans pour installer des gicleurs. Pour certains établissements de soins et de traitement, notamment les établissements publics de soins à long terme, la période de transition sera de onze ans afin de coïncider avec les plans de réaménagement qui devraient être achevés d'ici 2025.
  • Depuis 1998, la plupart des maisons de retraite de construction neuve en Ontario doivent être équipées de gicleurs.
  • La Loi de 2010 sur les maisons de retraite exige que le public puisse savoir si une maison de retraite est protégée ou non par un système de gicleurs.
  • Plus de 50 000 personnes âgées vivent dans 700 maisons de retraite en Ontario.
  • En 2017, en Ontario, le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans dépassera celui des enfants de moins de 15 ans.

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE

Modifications au Code de prévention des incendies et au Code du bâtiment.
Renseignements additionnels sur la prévention des incendies et sur le Bureau du commissaire des incendies de l'Ontario.
Renseignements sur la Loi de 2010 sur les maisons de retraite.

Craig MacBride, Bureau de la ministre, 416 325-8282
Andrew Morrison, Direction des communications, 416 325-0432
ontario.ca/ securite
Available in English