La détection tardive de l’incendie joue un rôle dans l’incendie mortel de East Gwillimbury

Ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

Bureau du commissaire
des incendies

Ministry of Community Safety
and Correctional Services

Office of the
Fire Marshal

logo Ontario

Édifice Place Nouveau
7e étage
5775 rue Yonge
North York ON M2M 4J1
Téléphone : 416 325-3100
Télécopieur : 416 325-3162

Place Nouveau Building
7th Floor
5775 Yonge Street
North York ON M2M 4J1
Telephone 416-325-3100
Facsimile: 416-325-3119

logo du Bureau du commissaire des incendies

LA DÉTECTION TARDIVE DE L’INCENDIE JOUE UN RÔLE DANS L’INCENDIE MORTEL DE EAST GWILLIMBURY

Le commissaire des incendies de l’Ontario révèle des constatations préliminaires

NOUVELLESLe 3 avril 2013

Le Bureau du commissaire des incendies (BCI) a confirmé que l’incendie mortel qui s’est déclaré au 72, avenue Howard, à Sharon (East Gwillimbury) n’a pas été détecté immédiatement. Quatre membres de la famille habitant dans la maison ont péri tragiquement dans cet incendie survenu le 29 avril.

Des constatations préliminaires ont révélé que l’incendie a pris naissance dans la buanderie, au rez-de-chaussée de la maison.  A mesure que l’incendie se propageait, la fumée et les flammes ont monté le grand escalier central, jusqu’à l’étage supérieur, confinant ainsi la famille dans la chambre à coucher principale. Lorsqu’un des membres de la famille a appelé le 911, l’incendie au rez-de-chaussée avait atteint des conditions telles que toutes les issues pour s’échapper étaient bloquées.

La détection tardive de l’incendie peut être attribuée à deux facteurs. Premièrement, il n’y avait pas d’avertisseur de fumée au rez-de-chaussée. Deuxièmement, bien qu’il y avait un système de sécurité/alarme-incendie dans la maison qui offrait une protection à l’étage supérieur et au sous-sol, le câblage électrique de ce système passait par la buanderie, là où l’incendie s’est déclaré. L’équipe d’enquête du BCI a déterminé que ce câblage a été compromis très tôt après que l’incendie s’est déclaré, ce qui aurait rendu tout le système inopérant.

Le BCI a terminé la phase d’examen des lieux de l’incendie. Toutefois, plusieurs tests et examens médico-légaux seront nécessaires pour pouvoir déterminer la cause de l’incendie.

Le BCI continue son enquête sur cet incendie afin de déterminer l’origine, la cause et les circonstances de cet incendie, avec l’aide du Bureau du coroner en chef, du York Regional Police Service et des services d’urgence d’East Gwillimbury.

CITATIONS

« Cet incident tragique souligne l’importance de pouvoir détecter tôt tout début d’incendie dans votre domicile. Une loi en Ontario exige qu’il y ait des avertisseurs de fumée en bon état de fonctionnement à chaque étage de votre domicile et à l’extérieur de toute pièce où l’on dort. De plus, tous doivent savoir quoi faire quand l’avertisseur de fumée retentit. Préparer un plan d’évacuation de votre domicile en cas d’incendie et le mettre à l’essai augmente vos chances de survie en cas d’incendie. »

- Tadeusz (Ted) Wieclawek, commissaire des incendies de l’Ontario

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE

Les étapes pour la planification de l’évacuation de votre domicile en cas d’incendie comprennent les suivantes :

  • Assigner la tâche d’aider les jeunes enfants, les personnes âgées, et toute personne ayant des limites cognitives ou physiques qui a besoin d’aide pour quitter les lieux.
  • Veiller à ce que tout le monde connaisse deux façons de sortir du domicile.
  • Faire en sorte que toutes les sorties soient dégagées et qu’il soit facile d’y avoir accès.
  • Choisir un lieu de rassemblement à l’extérieur du bâtiment, comme un arbre ou un lampadaire, où il sera facile de vérifier si tout le monde est là.
  • Appeler le service d’incendie en utilisant un téléphone à l’extérieur du domicile, soit un téléphone cellulaire, soit le téléphone d’un voisin.

-30-

Carol Gravelle, Bureau du commissaire des incendies, 416-325-3138

Available in English