Incendies domestiques mortels survenus en Ontario -Enfants, adultes, personnes âgées

Incendies domestiques mortels survenus en Ontario - 

Enfants, adultes, personnes âgées

L’information contenue dans ce rapport concerne les incendies mortels survenus en Ontario pendant la période de 10 ans allant de 2006 à 2015.
Source des données : Le Bureau du commissaire des incendies et de la gestion des situations d'urgence enquête sur les incendies mortels en Ontario.

Révisé : décembre 2016

 

2006-2015 Incendies domestiques mortels :

Par groupe d’âge

Lorsqu’on étudie l’âge des victimes, on constate ce qui suit :

  • 3 % des victimes ont entre 0 et 9 ans;
  • 5 % ont entre 10 et 19 ans;
  • 6 % ont entre 20 et 29 ans;
  • 8 % ont entre 30 et 39 ans;
  • 16 % ont entre 40 et 49 ans;
  • 17 % ont entre 50 et 59 ans;
  • 15 % ont entre 60 et 69 ans;
  • 16 % ont entre 70 et 79 ans;
  • 11 % ont entre 80 et 89 ans;
  • 3 % ont 90 ans ou plus.

Nota : Ne comprend pas décès par le feu survenus dans des biens appartenant au gouvernement fédéral ou aux Premières nations.

2006-2015 Incendies domestiques mortels : Par groupe d’âge



2006-2015 Incendies domestiques mortels -

Victimes par groupe d’âge (Enfants, adultes, personnes âgées)

De 2006 à 2015 : 

  • 37 % des personnes ayant trouvé la mort dans un incendie étaient âgées de 65 ans et plus;
  • 57 % avaient entre 16 et 64 ans;
  • 6 % avaient entre 0 et 15 ans.

Ne comprend pas décès par le feu survenus dans des biens appartenant au gouvernement fédéral ou aux Premières nations.  

2006-2015 Incendies domestiques mortels - Victimes par groupe d’âge (Enfants, adultes, personnes âgées)


Taux de mortalité imputable à des incendies de bâtiments résidentiels - par selon l’âge de la victime

Le taux de mortalité par le feu est le nombre de décès par le feu par million de personnes.

La répartition par groupe d’âge nous apprend que les personnes âgées de 65 ans et plus courent davantage de risques que les autres. Le taux de mortalité de ce groupe d’âge est plus élevé que les autres.

On note une évolution dans les taux de mortalité par rapport aux études antérieures.

Le taux de mortalité par le feu chez les personnes âgées avait atteint 33 par million de personnes en 1997. Depuis lors, il est en baisse.

En 2015, le taux de mortalité par le feu chez les personnes de 65 ans et plus était de 17  par million de personnes.

Chez les adultes, de 16 à 64 ans, il était de 5  par million de personnes.

Chez les jeunes, de 0 à 15 ans, le taux était de 1 par million de personnes.

Taux de mortalité imputable à des incendies de bâtiments résidentiels - par selon l’âge de la victime


2006-2015 : Décès par le feu –  65 ans et plus

Décès par le feu - Les personnes âgées de 65 ans et plus trouvent plus souvent la mort dans des incendies survenant la nuit, dans la salle de séjour, et déclenchés par une cigarette ou d’autres articles pour fumeurs incandescents qui mettent le feu aux vêtements ou à des meubles rembourrés.

La victime était souvent handicapée.

Nombre total de décès : 273 entre 2006 et 2015, en moyenne 27 par an.

Heure du jour : 35 % des incendies surviennent entre de minuit à 8 h.

Lieu d’origine : salle de séjour 36 %.

Sources de feu : cigarettes 26 %, appareils de cuisson 11 %, Câblage électrique 6 %, allumettes ou briquets 4 %.

Objets ayant pris feu en premier : mobilier/ tapis 19 %, vêtements 8 %, literie 8 %.

État physique : 30 % des victimes avaient des problèmes ambulatoires ou un autre infirmité.

2006-2015 : Décès par le feu –  65 ans et plus


2006-2015 : 65 ans et plus

Chez les personnes âgées de 65 à 69 ans, le pourcentage est de 20 %,

  • 70-79 ans – 42 %
  • 80-89 ans - 30 %
  • 90 ans et plus - 8 %.

Une literie enflammée par des articles pour fumeurs ou des vêtements qui prennent feu au contact d’appareils de cuisson sont des combinaisons mortelles pour les personnes âgées.

Qu’est-ce qui change lorsque les victimes ont 65 ans et plus?

  • Le pourcentage de décès par le feu est le plus élevé chez les personnes de 70 à 79 ans.
  • Davantage d’incidents sont dus à des mobilier qui prennent feu au contact d’articles pour fumeurs.
  • Davantage de victimes avaient un handicap physique.

2006-2015 : 65 ans et plus


2006-2015 : Décès par le feu –  De 16 à 64 ans

Les personnes âgées de 16 à 64 ans trouvent plus souvent la mort dans des incendies survenant la nuit, dans la salle de séjour, et déclenchés par une cigarette ou d’autres articles pour fumeurs incandescents qui mettent le feu à des meubles rembourrés.

Les facultés des victimes étaient souvent affaiblies par l’alcool.

Nombre total de décès : 420 entre 2006 et 2015, en moyenne 42 par an.

Heure du jour : 46 % des incendies surviennent entre minuit et 8 h.

Lieu d’origine : salle de séjour 33 %.

Sources de feu : cigarettes 26 %, appareils de cuisson 8 %.

Cause : dans 18 % des cas, l’incendie a été déclenché par incendies criminels (homicides et suicides compris).

Objets ayant pris feu en premier : mobilier/tapis 16 %, literie / matelas / oreiller 9 %, vêtements 4 %.

État physique : 22 % des victimes avaient des facultés affaiblies, la plupart par l’alcool, quelques-unes par la drogue.

Residential Fire Fatalities FRENCH 06.jpg


2006-2015 : 16 à 64 ans

Dans ce groupe d’âge, les victimes les plus nombreuses sont celles qui ont entre : 50 à 59 ans – 30 %.

Chez les personnes âgées de 60 à 64 ans, le pourcentage est de 13 %,

  • 50-59 ans - 30 %
  • 40-49 ans - 28 %
  • 30-39 ans - 15 %
  • 20-29 ans - 9 %
  • 16-19 ans - 5 %.

Qu’est-ce qui change lorsque les victimes ont entre 16 et 64 ans?

  • 22 % des victimes avaient des facultés affaiblies (par l’alcool ou la drogue).
  • Les personnes ayant le taux de facultés affaiblies le plus élevé sont âgées de 50 à 59 ans.
  • Comme chez les personnes âgées, les articles pour fumeurs sont la principale source de feu. Il y a eu moins de décès causés par des vêtements en feu.

2006-2015 : 16 à 64 ans


2006-2015 : Décès par le feu –  De 0 à 15 ans

Les personnes âgées de 0 à 15 ans trouvent plus souvent la mort dans des incendies survenant la nuit, dans la salle de séjour.

Dans 33 % des cas rapportés, les victimes dormaient au moment de l’incendie, 14 % étaient des enfants trop jeunes pour agir (moins de 5 ans).

Dans la plupart des cas, les enfants n’étaient pas responsables de l’incendie, dans 16 % des cas, toutefois, l’incendie avait été déclenché par un enfant en utilisant des allumettes / briquets.

Nombre total de décès : 42 entre 2006 et 2015, en moyenne 4 par an.

Heure du jour : 62 % des incendies surviennent entre minuit et 8 h.

Lieu d’origine : salle de séjour 33 %.

Sources de feu : cigarettes 14%, appareils de cuisson 14 %, allumettes, briquets 12 %.

Cause : dans 19 % des cas, l’incendie a été déclenché par des enfants; 14 % incendies criminels.

Objets ayant pris feu en premier : mobilier/ tapis 19 %, literie/ matelas/ oreiller  14 %.

État physique : 33 % des victimes dormaient, 14 % étaient de bébés ou de petits enfants (âgés de 0 à 4 ans) – trop jeunes pour agir.

2006-2015 : Décès par le feu –  De 0 à 15 ans


2006-2015 : 0 à 15 ans

57 % des victimes de ce groupe d’âge avaient entre 0 et 9 ans.

43 % des victimes de ce groupe d’âge avaient entre 10 et 15 ans.

Qu’est-ce qui change lorsque les victimes ont entre 0 et 15 ans?

  • Dans 33 % des cas rapportés, les jeunes victimes dormaient au moment de l’incendie,
    14 % avaient entre 0 et 4 ans – ils étaient trop jeunes pour agir.
  • Dans 19 % des cas, l’incendie avait été déclenché par des enfants.

2006-2015 : 0 à 15 ans