Ministère du
Solliciteur général

Les poêles à bois : ce qu’il faut faire et ne pas faire

Les poêles à bois : ce qu’il faut faire et ne pas faire

Par Yosh Imahori, ingénieur de sécurité-incendie,
Bureau du commissaire des incendies et de la gestion des situations d’urgence

En Ontario, les poêles à bois sont un moyen de chauffage populaire et économique. Traditionnellement, ces poêles sont alimentés au bois de chauffage, mais les propriétaires ont maintenant le choix d’autres types de combustibles, comme les copeaux de bois, les granules et la biomasse. Avant d’utiliser ces nouveaux combustibles, il est important que les propriétaires sachent pour quels produits leurs poêles à bois sont homologués.

L’utilisation de granules de bois

Les granules de bois étant plus faciles à entreposer et leur prix étant moins élevé, leur utilisation comme combustible s’est étendue au cours des dernières années. Cette tendance s’est accompagnée de l’apparition sur le marché de divers accessoires, comme des grilles et des paniers, pour permettre de brûler des granules de bois dans les poêles à bois hermétiques. Les propriétaires devraient savoir que l’utilisation de ces accessoires peut entraîner l’annulation de l’homologation ou de la garantie du poêle ainsi que des indemnités d’assurance dans le cas où le poêle à bois provoquerait un incendie. En effet, la compagnie d’assurance pourrait rejeter la demande d’indemnisation parce que l’homologation du poêle pourrait être invalidée par le fait qu’aucun essai n’aurait prouvé que le poêle était compatible avec ces accessoires ou qu’il était toujours conforme aux exigences de la norme de conception originale.

Normes applicables

Le Code de prévention des incendies de l’Ontario exige que les appareils de chauffage à combustible solide soient installés conformément à la norme CAN/CSA B365, « Code d’installation des appareils à combustibles solides et du matériel connexe ». Cette norme renvoie à la norme ULC S627, ‘Space Heaters for Use with Solid Fuels’ [Appareils à combustibles solides pour chauffage central]. La norme ULC S627 exige que les instructions relatives à l’installation, l’entretien et l’utilisation de l’appareil indiquent le ou les types de combustibles à utiliser. Même si les granules de bois sont généralement considérés comme un combustible acceptable pour le chauffage intérieur, on ne peut les utiliser que dans les poêles à bois pour lesquels il est indiqué que ce type de combustible particulier est approprié.

Beaucoup de manuels de poêles à bois et de poêles à granules respectent les exigences de la norme ULC S627 relatives aux instructions d’installation et d’utilisation et précisent les types de combustible à utiliser. Même s’il est possible d’acheter des poêles qui peuvent fonctionner à la fois avec des bûches de bois et des granules, la plupart des poêles à bois vendus au détail ne sont pas conçus pour ces deux types de combustible. Il est clairement indiqué dans les manuels de l’utilisateur que l’utilisation incorrecte du poêle, y compris l’utilisation d’un combustible autre que ceux prévus, entraînerait l’annulation de la garantie.

Conclusion

À priori, ces accessoires à insérer peuvent faciliter l’utilisation d’un combustible autre que le bois traditionnel. Néanmoins, si votre poêle à bois n’a pas été homologué avec un accessoire déjà en place, ou s’il n’a pas reçu d’homologation ultérieure à cet effet, il faut éviter d’utiliser cet accessoire. Pour les personnes qui souhaitent utiliser des combustibles de remplacement, il existe de nombreux poêles à combustibles multiples qui sont homologués pour usage dans les habitations.