Programme PARTY 2013

Programme P.A.R.T.Y 2013
(prévention des traumatismes liés à la consommation d’alcool et aux comportements à risque chez les jeunes)

Par Reagan Breeze
Agent, Urgence et éducation
Services d’incendie de la Ville de Dryden

À la mi-mars, un événement spécial a été organisé au centre de soins de santé régional de Dryden. Des étudiants de 10e et de 11e années, accompagnés de Brad Bartlett, le directeur adjoint de l’école secondaire de Dryden, ont été choisis pour participer à une journée P.A.R.T.Y, un programme dont l’objectif est d’aider les jeunes à prendre les bonnes décisions pour éviter des blessures.

Qu’est-ce que le programme P.A.R.T.Y?

Ce programme est un volet du cours d’éducation civique des étudiants. Des membres du programme de sécurité de Dryden, le directeur adjoint de l’école, Brad Bartlett, et le centre de soins de santé régional ont organisé la journée P.A.R.T.Y ou de prévention des traumatismes liés à la consommation d’alcool et aux comportements à risque chez les jeunes (Prevent Alcohol and Risk-Related Trauma in Youth). Les étudiants ont été notés pour leur présence. Ce programme vise à prévenir les blessures chez les jeunes en leur faisant vivre l’expérience d’une personne blessée, à inciter les jeunes à faire des choix éclairés et à les aider à reconnaître les conséquences possibles de leurs gestes et comportements.

Compte tenu des nombreux accidents causés par les distractions au volant, le programme de Dryden est axé sur les conséquences des distractions, des messages textes et de l’alcool au volant. Cet événement a été possible grâce aux services d’incendie et de police de la Ville de Dryden, au centre de soins de santé régional, aux services médicaux d’urgence (SMU) Northwest et aux médecins et infirmières du centre de soins de santé régional de Dryden.

Engager les étudiants

La journée a commencé par la présentation de tous les membres participants. Les étudiants ont ensuite été dirigés vers la zone des ambulances où ils ont été témoins d’une simulation d’accident mettant en scène deux de leurs condisciples qui étaient allongés sur le sol et traités par les intervenants des SMU Northwest. Pour la simulation, une personne avait pris le volant en état d’ébriété et avait perdu le contrôle de son véhicule. Le conducteur et son passager avaient été éjectés du véhicule et présentaient des blessures qui menaçaient leur vie. Le personnel des SMU Northwest traitait les blessés alors que Denis Boyd, membre des SMU Northwest, décrivait les gestes posés et les raisons de ces gestes aux étudiants présents.

Les « patients » ont été transportés à l’urgence du centre de soins de santé régional de Dryden par ambulance où ils ont été examinés et « traités » par le personnel médical et le Dr Adam Moir. Un des étudiants a reçu un vrai plâtre sur une jambe et l’autre a dû demeurer sur la planche dorsale durant une bonne partie de la matinée. Reagan Breeze, membre des services d’incendie, de police et de sécurité de Dryden a expliqué : « Nous avons laissé un des patients sur la planche dorsale pour montrer aux étudiants que l’alcool, les messages textes et autres distractions au volant peuvent changer toute une vie. Les étudiants ont ainsi pu constater à quel point certaines blessures sont inconfortables et pénibles. »

 

Un étudiant de Dryden est installé sur une planche dorsale dans le cadre de la journée P.A.R.T.Y.

Un étudiant de Dryden est installé sur une planche dorsale dans le cadre de la journée P.A.R.T.Y.

 

Un étudiant de Dryden reçoit un collier cervical et est traité pour une blessure à une jambe au cours de la journée P.A.R.T.Y.

Un étudiant de Dryden reçoit un collier cervical et est traité pour une blessure à une jambe au cours de la journée P.A.R.T.Y.

Les étudiants ont ensuite visité tous les départements du centre de soins de santé régional pour avoir un aperçu des activités de chacun. À la suite d’une séance de questions et réponses détaillée, les étudiants ont compris que dans les films américains les patients guérissent en quelques heures de très graves blessures, mais que dans la réalité, la guérison peut demander des années et que certaines personnes ont des séquelles toute leur vie.

Un aperçu de la vie avec une blessure potentiellement mortelle

Au cours de la pause-repas, les étudiants ont dû porter différents appareils médicaux afin de les sensibiliser aux difficultés de la vie quotidienne des personnes qui subissent des blessures très graves. Les étudiants ont trouvé très ardu de déballer des aliments comme des sandwiches emballés dans une pellicule plastique puisque certains avaient seulement un doigt de libre alors que d’autres ne pouvaient simplement pas utiliser leurs mains.

Les étudiants ont ensuite participé à des exposés présentés par chacun des représentants des différents partenaires qui ont expliqué des cas de blessures et de décès qu’ils ont dû traiter, et qui ont parlé des conséquences de la perte d’un membre de la communauté.

Au cours de la dernière partie de la journée, les étudiants ont regardé des vidéos sur les messages textes, l’alcool et les distractions au volant. La salle est devenue bien silencieuse alors que toute l’attention était axée sur les horribles détails de ce genre d’accident.

Dans la vraie vie

Le moment le plus émotif de la journée a peut-être été celui où un conférencier a raconté comment il a perdu un fils à cause d’un conducteur en état d’ébriété. Les yeux de tous brillaient de larmes à la fin de son récit. Les étudiants ont alors eu droit à une période de questions. Ils nous ont dit que la journée avait eu un fort impact, et certains ont ajoutés qu’ils étaient maintenant conscients des dangers de se retrouver dans un véhicule dont le conducteur a bu ou qui communique par messages textes tout en conduisant.

Pour en savoir plus, voyez les nouvelles du jour de Shaw Cable. Pour lancer un programme P.A.R.T.Y dans votre communauté, visitez le site Web.