Ministère du
Solliciteur général

Le commissaire adjoint des incendies Silvestri prend sa retraite

Le commissaire adjoint des incendies Silvestri prend sa retraite

Bernie Silvestri, commissaire adjoint des incendies au Bureau du commissaire des incendies (BCI), prend sa retraite. Sa dernière journée au travail sera le 1er mars. M. Silvestri travaille pour le BCI depuis 1984.

« En tant que commissaire adjoint des incendies, Bernie a mis toutes ses connaissances et toute son expérience au service des enquêtes sur les incendies, de la prévention des incendies et de la protection des personnes, déclare Ted Wieclawek, commissaire des incendies de l’Ontario. J’ai moi-même profité de ses conseils et de son soutien. Ce fut pour moi un réel plaisir de travailler avec lui. Tous mes meilleurs vœux pour tes années à la retraite, Bernie. »

Tout au long de sa carrière, M. Silvestri a mis son expertise au service du BCI dans le cadre de ses fonctions de chef responsable de l’élaboration du Code et de la recherche, chef de la section de l’évaluation des incendies, sous-commissaire adjoint des incendies des Services d’enquête sur les incendies et sous-commissaire adjoint des incendies des Services techniques.

M. Silvestri a consacré une grande partie de sa carrière à l’élaboration et à l’interprétation du Code de prévention des incendies de l’Ontario. Il a fait ses premiers pas dans cet univers en tant qu’ingénieur responsable de l’approbation de plans à la section de la recherche et de l’élaboration du Code du BCI. Il se souvient avoir contribué à établir les exigences de modernisation visant les immeubles de grande hauteur de la section 9.6 du Code et à fournir une formation à propos de la section 9.4. La plupart du temps, le Code était modifié en fonction des examens et des évaluations des lieux d’incendie, à savoir si ces derniers respectaient le Code et dans quelle mesure le feu s’était propagé. M. Silvestri est rapidement devenu le chef de l’unité, mettant ses connaissances en tant qu’ingénieur au service des enquêtes sur les incendies.

Plus tard, on a réuni tous ceux qui se consacraient uniquement à l’évaluation de lieux d’incendies pour établir une nouvelle section : la section de l’évaluation des incendies. La structure du BCI était alors très différente de celle qu’on connaît aujourd’hui : les fonctions des services de protection contre les incendies et des services d’enquête sur les incendies étaient regroupées sous la section des services régionaux. En 2002, la section de l’évaluation des incendies a été fusionnée aux services d’enquête sur les incendies, avec M. Silvestri comme sous-commissaire adjoint des incendies. Cette section s’est alors concentrée sur la création d’un modèle détaillé d’enquête sur les incendie, qui permettrait non seulement de déterminer l’origine et la cause des incendies, mais également de noter tous les facteurs en ayant influencé le dénouement.

Bernie Silvestri
Le commissaire adjoint des incendies Silvestri coupe son gâteau de départ à la retraite lors d’un événement tenu en janvier au Collège des pompiers de l’Ontario.

 

 

 

Silvestri a reçu en 2009 une médaille pour ses 25 années de service
Silvestri a reçu en 2009 une médaille pour ses 25 années de service. À partir de la gauche : Pat Burke, alors commissaire des incendies de l’Ontario, Bernie Silvestri, alors sous-commissaire adjoint des incendies des Services d’enquête sur les incendies, sa femme Patti et Doug Crawford, alors commissaire adjoint des incendies.

 

Après avoir été sous-commissaire adjoint des incendies du BCI jusqu’en 2011, année où il a été muté à la section nouvellement formée des Services techniques, M. Silvestri a été nommé commissaire adjoint des incendies par intérim responsable des opérations des Services techniques et des Services d’enquête sur les incendies en janvier 2012.

Titulaire d’un baccalauréat ès sciences appliquées en ingénierie civile de l’Université de Toronto, M. Silvestri est membre de l’Ordre des ingénieurs de l’Ontario, de la National Fire Protection Association et enquêteur sur les explosions et les incendies agréé par la National Association of Fire Investigators.

Beth Tate et Bernie Silvestri
En 1985, Beth Tate et Bernie Silvestri, du Bureau du commissaire des incendies, sont arrivés à Windsor pour donner un séminaire sur le Code de prévention des incendies. Paul Langlois, chef de la prévention des incendies pour le service d’incendie de Windsor, les a accueillis à l’aéroport en bonne et due forme.

Quelques-uns des ingénieurs de et Bernie Silvestri
Quelques-uns des ingénieurs de sécurité-incendie du Bureau du commissaire des incendies en 1985. Pouvez-vous trouver Bernie?

Aujourd’hui, le BCI n’est plus ce qu’il était lorsque M. Silvestri y a commencé sa carrière, il y a de cela 29 ans. L’organisme est maintenant plus unie, et les enquêtes sur les incendies ont une plus grande incidence sur les fonctions des autres sections. Les découvertes importantes des enquêtes sont classées désormais selon les trois lignes de défense et le Modèle d'efficacité en matière de sécurité-incendie. M. Silvestri se rappelle encore l’époque où l’objectif des enquêtes sur les incendies se résumait à appuyer les services policiers dans la lutte contre les incendies criminels.

M. Silvestri est d’avis que les services d’incendie continueront d’évoluer avec le temps. Il estime qu’il reste du chemin à faire pour que les enquêtes plus détaillées sur les incendies soient mieux acceptées dans le milieu. À l’avenir, le défi du BCI sera de travailler en collaboration avec ses partenaires de façon à établir une relation de confiance qui facilitera les enquêtes dans les collectivités.

Extrait du Fire Marshal’s Quarterly, volume 21, no 2, 1985

Extrait du Fire Marshal’s Quarterly, volume 21, no 2, 1985. On peut y lire : « Le 1er mars 1985, l’ingénieur Bernie Silvestri s’est joint au personnel permanent des Services techniques, consultatifs et de recherche du Bureau du commissaire des incendies (BCI) en tant qu’ingénieur de sécurité-incendie. M. Silvestri travaillait auparavant de façon contractuelle comme ingénieur responsable de l’approbation des plans pour ces mêmes services. Titulaire d’un diplôme en ingénierie civile de l’Université de Toronto, M. Silvestri a travaillé dans les domaines de la gestion de la construction et de l’ingénierie municipale avant de joindre le BCI. » [traduction]

M. Silvestri prévoit profiter de sa retraite pour voyager et passer du temps auprès de sa famille. Nous lui souhaitons nos meilleurs vœux et une retraite heureuse!