Groupe d’action axé sur la formation du comté d’Elgin

Groupe d’action axé sur la formation du comté d’Elgin

En mai 2010, un petit groupe de chefs des pompiers de l’est du comté d’Elgin se sont réunis pour discuter de leurs visées communes : réduire les délais requis avant l’entrée en service actif des recrues et améliorer la qualité de la formation des pompiers de la région. Ils ne le savaient peut-être pas à l’époque, mais cette discussion allait permettre de réaliser des progrès considérables et d’améliorer la santé et la sécurité des pompiers.

« Nous savions qu’il fallait collaborer pour fournir la formation nécessaire aux pompiers et aux officiers sous notre direction, affirme Gord Roesch, chef des pompiers de Bayham. Comme la plupart des services d’incendie offraient des sessions de formation de deux heures à deux reprises chaque mois, il aurait fallu quatre ans à ce rythme pour terminer le premier module du Programme de formation des pompiers. Ce projet a permis aux services de petite taille d’acquérir un savoir-faire et des ressources en matière de formation, tout en maintenant les cours à un coût raisonnable. »

Formation portant sur l’équipement de protection individuelle et les appareils de protection respiratoire autonomes
Formation portant sur l’équipement de protection individuelle et les appareils de protection respiratoire autonomes

Défis

Lors de la première rencontre officielle du groupe, les chefs des pompiers des services d’incendie d’Aylmer, de Bayham, de Central Elgin, de Norfolk, de St. Thomas et de Tillsonburg ont déterminé quels étaient leurs besoins et leurs ressources en matière de formation. Ils ont également discuté des défis à relever pour améliorer la formation des pompiers, notamment les coûts, le recrutement de formateurs qualifiés, et l’achat d’équipement spécialisé et de matériel.

Pour surmonter ces défis, les chefs des pompiers ont décidé de sonder les autres services d’incendie de la région pour savoir si ceux-ci étaient intéressés à devenir membres d’un groupe d’action qui dirigerait son attention sur la formation des pompiers et des officiers, la formation et le perfectionnement des formateurs et l’offre de programmes spécialisés (utilisation de pompes, sauvetage par câble, sauvetage nautique). Le groupe a été baptisé Joint Training Action Group (JTAG).

Formation sur les véhicules d’élévation
Formation sur les véhicules d’élévation

Formation sur les échelles
Formation sur les échelles

Premières réussites

Une fois les besoins et les défis cernés, la priorité du groupe était de mettre au point un programme de formation destiné aux recrues. Un grand nombre de pompiers volontaires y ont mis la main à la pâte en consacrant leur temps à préparer des plans de leçons et à présenter aux nouvelles recrues la formation en question ainsi que des cours du Collège des pompiers de l’Ontario. Le programme a été conçu en fonction de l’expérience de travail du chef des pompiers Roesch. En tant que pompier à Midland, ce dernier avait formé des recrues dans le cadre d’un partenariat semblable établi entre les cantons de Midland, de Penetanguishene, de Tiny et de Tay.

À l’origine, le JTAG prévoyait accueillir 18 pompiers pour les sessions de formation débutant en janvier 2011. En fin de compte, il a reçu 48 inscriptions, l’obligeant ainsi à créer une deuxième classe. Les recrues de chaque classe suivaient des cours une fin de semaine par mois, toujours avec le même formateur. Le JTAG a fait appel à des formateurs venant de tous les services d’incendie participants. En tout, les recrues ont bénéficié de 110 heures de formation étendues sur six fins de semaine. Elles devaient effectuer les lectures obligatoires avant les cours, et la formation pratique se déroulait dans deux maisons inoccupées situées dans des municipalités participantes.

La dernière partie du programme s’est tenue du 15 au 17 juillet 2011. Les 40 recrues restantes ont présenté leurs acquis au centre de formation de Burlington à l’intérieur et à l’extérieur dans le cadre de la fin de la formation pratique relative à la lutte contre les incendies. Une collation des grades, organisée par le service d’incendie et l’association des pompiers d’Aylmer, a eu lieu en août. Ensuite, en septembre, les participants ont subi l’examen du Bureau du commissaire des incendies pour le premier module du Programme de formation des pompiers.

La nouvelle de la réussite de la première cohorte du programme s’est propagée dans la région. En 2012, 60 nouvelles recrues provenant de 10 services d’incendie différents ont suivi la formation. En 2013, 72 personnes, toujours de 10 services d’incendie différents, se sont inscrites; d’ailleurs, le programme compte maintenant trois classes. Pour s’adapter aux horaires des différents services d’incendie, le JTAG offrira les deux premières classes simultanément, pendant les mêmes fins de semaine chaque mois, et les cours de la troisième classe auront lieu tous les samedis.

Formation relative à la ventilation
Formation relative à la ventilation

Tour servant à la formation pratique de lutte contre les incendies, située au centre de formation de Burlington
Tour servant à la formation pratique de lutte contre les incendies, située au centre de formation de Burlington

Résultats positifs

La formation a reçu un excellent accueil des recrues comme des formateurs. Parmi les avantages du programme, citons l’échange de plans de leçons, de présentations PowerPoint, de scénarios de formation pratique relatifs au Programme de formation des pompiers, et de notes d’orientation du comité consultatif des services d’incendie en matière de santé et de sécurité au travail créé en vertu de l’article 21 de la Loi sur la santé et la sécurité au travail par le ministère du Travail. Par ailleurs, les pompiers de différentes casernes d’un même service d’incendie et ceux d’autres services participants ont l’occasion, dans le cadre de ce programme, de faire du réseautage, de faire connaissance et de travailler avec des collègues de services d’incendie avoisinants, ce qui favorise l’entraide et la création de liens.

Chaque année, de juin à décembre, le JTAG dirige ses efforts pour offrir des sessions de formation supplémentaires destinées aux pompiers et aux officiers chevronnés. Ces cours et programmes comprennent entre autres les suivants : sauvetage nautique, sauvetage sur glace, sauvetage par câble, formation des formateurs, travail à titre de formateur associé, accréditation de formateur de la Croix-Rouge, principes de base sur l’utilisation d’autopompes, cours des commandants de compagnie de niveau 1 et 2, et cours du module 2 du Programme de formation des pompiers.

Paul Groeneveld, chef des pompiers de Malahide, estime que le JTAG a atteint ses objectifs en matière de formation. Voici comment il décrit l’efficacité du programme : « C’était gratifiant de voir nos nouvelles recrues afficher autant de connaissances et être prêtes à lutter contre les incendies. On aurait même dit qu’elles avaient travaillé en tant que pompier depuis au moins quatre ans. »

À la fin du programme de 2013, environ le tiers des pompiers du service d’incendie de Malahide auront terminé le programme de formation destiné aux recrues.

« Le programme nous a permis de réaliser des économies d’échelle en formant plus de 40 pompiers volontaires, ceux-ci ayant rempli toutes les exigences théoriques et pratiques en l’espace de six mois, et étant prêts à passer l’examen pour le premier module du Programme de formation des pompiers de l’Ontario. Il y a eu aussi de nombreuses autres retombées positives, a déclaré Bob Davidson, ancien chef adjoint des pompiers du service d’incendie du comté de Norfolk. Ces retombées comprennent l’important réseautage réalisé entre les municipalités participantes, le désir renouvelé des pompiers chevronnés de participer à ce type de programme de formation, la collaboration entre les services d’incendie pour mettre sur pied d’autres projets de formation, la création d’une page Web dédiée au JTAG, et la mise sur pied d’une bibliothèque commune contenant des plans et des présentations pédagogiques. »

Cohorte de recrues de 2011 au centre de formation de BurlingtonCohorte de recrues de 2011 au centre de formation de Burlington

Conclusion

« L’engagement ferme pris par les officiers supérieurs et les formateurs des services d’incendie a joué un rôle déterminant dans la réussite du programme », a affirmé Gord Roesch, chef des pompiers de Bayham.

À l’heure actuelle, le JTAG regroupe 12 services d’incendie des comtés d’Elgin, de Norfolk et d’Oxford, et offre ses cours à plus de 900 pompiers volontaires. Voici les services d’incendie participants : Aylmer, Bayham, Blandford-Blenheim, Central Elgin, East Zorra-Tavistock, Malahide, Norfolk, Norwich, Southwest Oxford, St. Thomas, Tillsonburg et Zorra.

Depuis sa création en 2010, le JTAG a formé plus de 170 nouvelles recrues. Le groupe dispose de plus de 15 formateurs associés et formateurs ayant acquis les compétences nécessaires auprès du Collège des pompiers de l’Ontario. Ces derniers donnent au total plus de 20 cours. De plus, le JTAG a accepté des demandes d’autres services d’incendie de prendre part aux programmes de formation spécialisée offerts, notamment les cours suivants : le sauvetage nautique, le sauvetage sur glace, l’évaluation des lieux d’un incendie, la désincarcération automobile, les cours de commandants de compagnie de niveau un et deux, et les soins médicaux d’urgence. Plus de 300 pompiers des comtés d’Elgin, de Norfolk et d’Oxford ont bénéficié de ces cours et de ces programmes.

Cet article a été rédigé par Nelly Green, conseillère en protection contre les incendies au Bureau du commissaire des incendies de l’Ontario.