BCI - Le Messager Article - Hamilton met la formation au premier plan

Hamilton met la formation au premier plan grâce à son nouveau centre

La ville de Hamilton est dotée d’un nouveau centre de formation municipal unique.  Ce centre, où sont formés pompiers, policiers et membres du personnel des services médicaux d’urgence (SMU), offre une formation multiorganisme et permet aux premiers intervenants de participer à diverses simulations dans un endroit qui favorise les bonnes relations entre les partenaires veillant à la sécurité publique.

« Le centre de formation multiorganisme nous permet de renforcer nos relations avec nos partenaires, a déclaré David Cunliffe, directeur des opérations de lutte contre les incendies et chef adjoint des pompiers. Il nous aide véritablement à éliminer les barrières et à mieux comprendre les défis auxquels font face les autres services, ce qui nous permet de mieux collaborer ensemble. »

Le centre de formation comprend ce qui suit :

  1. Un édifice de trois étages servant à plusieurs organismes, qui abrite les bureaux administratifs du service d’incendie et des services médicaux d’urgence, le centre de communications d’urgence du service d’incendie, le centre de gestion des situations d’urgence de la municipalité, une aire de formation pour le personnel des SMU, les locaux de la direction des normes professionnelles de la police, et des salles de classe pour les recrues de la police;
  2. Une caserne de pompiers fonctionnelle située prés de l’entrée du terrain;
  3. Des engins d’incendie alimentés au propane utilisés pour la formation des pompiers;
  4. Un immeuble de quatre étages et une maison de deux étages et demi pour la simulation d’incendie;
  5. Une vaste installation de formation à l’intérieur, abritant un immeuble d’habitation de quatre étages, une maison de deux étages, des vestiaires, une salle de compresseurs pour les appareils de protection respiratoire autonomes, une cuisine et une salle commune, des salles de classe, un garage doté d’un système d’évacuation des gaz d’échappement encastré dans le plancher et de mâts permettant aux pompiers de descendre du deuxième étage; ce bâtiment contient aussi un champ de tir intérieur et une salle d’entrainement pour les policiers relatif au recours à la force.

Chacun des bâtiments possède un ensemble de caractéristiques adaptées à différents types de simulation de situations d’urgence. Le centre de gestion des situations d’urgence, situé dans l’édifice de trois étages, est équipé de technologies et de matériel semblables à ceux utilisés au Centre provincial des opérations d’urgence.

L’une des particularités de l’installation de formation à l’intérieur est son plafond de 24 mètres (80 pieds), qui permet de simuler une impressionnante opération de sauvetage dans un immeuble d’habitation à l’aide de l’échelle de 23 mètres (75 pieds).

Dans cet édifice, on retrouve aussi des labyrinthes et des appartements recréés au moyen d’un système de cloisons mobiles dans lesquelles on peut simuler un incendie avec des effets pyrotechniques et de la fumée, et une aire réservée pour la vérification des appareils de protection respiratoire autonomes et la vérification de l'étanchéité de l'adhérence des masques respiratoires. Cet édifice est ouvert en tout temps.

Contexte

Comme le centre en arrivait à sa trentième année d’utilisation, les dirigeants de Hamilton ont dû prendre des décisions difficiles. À l’origine, la maison pour les simulations d’incendie et la salle de classe du centre étaient à la fine pointe de la technologie. L’installation était dotée d’un wagon de train, d’un réservoir de gaz, d’une structure alimentée au gaz et d’un décor de rue. Cependant, les normes environnementales avaient changé et il était temps de remplacer le bâtiment.

En 2006, des représentants du service d’incendie de Hamilton ont présenté une demande de fonds au conseil municipal. Malgré l’importance de la demande, les conseillers n’ont pu y donner suite en raison de la situation financière de la ville à ce moment-là. Puis, en 2009, les élus municipaux ont entendu parler du programme fédéral/provincial de soutien de projets d’infrastructure. Le service d’incendie s’est associé aux services médicaux d’urgence et au service de police pour mettre sur pied un projet de partenariat tripartite axé sur l’intégration. Les partenaires ont élaboré un plan d’activités qu’ils ont envoyé à tous les ordres de gouvernement pour faire connaître la nécessité de bâtir un centre multiorganisme. Leur demande a été acceptée. La totalité du financement consacré à ce projet par la ville de Hamilton provint de la partie des redevances d’aménagement imposées pour payer les besoins accrus de services de protection contre les incendies. Ainsi, les contribuables de Hamilton n’ont pas eu à assumer une partie des coûts sous forme d’impôt. Le centre a ouvert ses portes en mars 2011.

Le centre

À l’extérieur du centre de formation, les balcons et les fenêtres permettent aux pompiers de s’exercer à réaliser des opérations de sauvetage en hauteur.

 l’immeuble de quatre étages et de la maison de deux étages

Photo de l’immeuble de quatre étages et de la maison de deux étages et demi utilisés pour la simulation d’incendie.

l’intérieur du centre de formation

Démonstration d’un exercice à l’aide de l’échelle de 23 mètres du camion de pompier à l’intérieur du centre de formation.

la vaste installation de formation intérieure

Photo de la vaste installation de formation intérieure qui abrite un immeuble d’habitation de quatre étages, une maison de deux étages, des vestiaires, une salle de compresseurs pour les ARA, une cuisine et une salle commune, un garage doté d’un système d’évacuation des gaz d’échappement encastré dans le plancher et de mâts permettant aux pompiers de descendre du deuxième étage.