BCC Enquête - Nelson 2016

Bureau du coroner en chef

Verdict du jury du coroner

Bureau du coroner en chef

Loi sur les coroners - Province de l'Ontario


Nom de famille : Nelson
Prénoms : Marc Robert
à l'âge : 44

tenue à : l’hôtel de ville d’Ottawa, à Ottawa
du : 8 mars
au : 9 mars 2016
Par : Dr Bob Reddoch, coroner pour l'Ontario
avons fait enquête dans l'affaire et avons conclu ce qui suit :

Nom du défunt : Marc Robert Nelson
Date et heurse du décès : 21 avril 2014 à 14 h 31
Lieu du décès : Hôpital d’Ottawa, Campus Civic
Cause du décès : Multiples blessures fermées
Circonstances du décès : Accident

(original signé par Président du jury)


Ce verdict a été reçu le 9 mars 2016
Nom du : Dr Bob Reddoch
(original signé par coroner)


Nous, membres du jury, formulons les recommandations suivantes :


Enquête sur les décès de :

Marc Robert Nelson


Recommandations du jury

À l’intention de Priestly Demolition Inc. (PDI) et de l’Union internationale desjournaliers d’Amérique du Nord (UIJAN)

  1. PDI et UIJAN devraient élaborer des cours de formation et/ou des instructions standardisées sur les signaux manuels pour leurs travailleurs.
  2. PDI et UIJAN devraient élaborer des cours de formation et/ou des instructions sur l’observation et la signalisation afin que les travailleurs connaissent bien les responsabilités et les exigences de sécurité liées aux travaux.
  3. PDI devrait établir des procédures et des pratiques afin que les travailleurs travaillant à proximité d’un danger soient suffisamment informés de la nature du danger et des zones dangereuses.
  4. PDI devrait établir des procédures et des pratiques de sorte que lors de la démolition d’un mur (ou d’une activité d’ampleur similaire) qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques, tous les travailleurs qui travaillent à proximité soient au courant des heures et des zones de danger.
  5. PDI devrait donner à ses travailleurs l’instruction suivante : lorsque des travaux de construction ou de démolition sont en cours et qu’une barrière de protection a été compromise, il faut cesser tout travail potentiellement dangereux, à moins que la barrière puisse être correctement et rapidement remise en état sans aucun danger pour les travailleurs.
  6. UIJAN devrait promouvoir et offrir à un coût raisonnable tous ses cours de sécurité aux membres non syndiqués.

À l’intention du ministère du Travail de l’Ontario (MTR)


Le MTR devrait étudier la nécessité de prévoir des cours de formation spécifiques et/ou obligatoires sur les travaux de démolition pour les travailleurs affectés à ce genre de travaux. Cette formation devrait inclure l’utilisation de signaux manuels uniformisés, l’utilisation de travailleurs chargés de surveiller les conditions de sécurités ainsi que l’utilisation de points désignés d’accès et de sortie pour les zones des travaux de démolition.