Questions et réponses

Questions et réponses


J'aimerais savoir si un organe a été conservé après l'autopsie effectuée sur un membre de ma famille. Que dois-je faire?

Aurais-je été informé si un organe d'un membre de ma famille avait été conservé?

Pendant quelle période les organes auraient-ils pu être conservés sans que la famille le sache?

Qui peut demander si un organe a été conservé ou non après une autopsie?

Qui peut donner des instructions sur l'élimination de l'organe qui a été conservé?

Que se passe-t-il si quelqu'un appelle la ligne d'information pour savoir si un organe d'un membre de sa famille a été conservé?

Les familles devront-elles prendre en charge les frais d'incinération ou d'enterrement des organes conservés?

Y a-t-il une date limite pour appeler la ligne d'information au public? Combien de temps les organes conservés seront-ils stockés?

Pourquoi le Service de médecine légale de l’Ontario et le Bureau du coroner en chef ne contactent-ils pas les familles directement pour les informer qu'un organe d'un membre de leur famille a été conservé?

Y a-t-il des cas où un organe a été conservé, puis éliminé sans que la famille en soit informée?

Pourquoi est-il parfois nécessaire de conserver des organes après une autopsie?

Les médecins légistes peuvent-ils conserver des organes sans le consentement de la famille?

Combien d'organes sont conservés chaque année?