2017-02

Communiqué du commissaire des incendies

MÉTIER D'INSTALLATEUR DE SYSTÉMES DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES

Communiqué 2017-02

Le 2 février 2017

Le présent communiqué a pour but de fournir les dernières nouvelles concernant le métier d’installateur de systèmes de protection contre les incendies.

Le19 mars 2013, des installateurs de systèmes de protection contre les incendies ont demandé, par l’entremise de leur conseil de métier, un examen du classement de leur métier comme métier à accréditation facultative.  Le terme « métier à accréditation facultative », tel que le définit l’Ordre des métiers de l’Ontario (l’Ordre), signifie que les personnes exerçant ce métier ne sont pas légalement tenues d’obtenir une accréditation ou d’être membre de l’Ordre.

Suite à une consultation publique menée par un comité d’examen indépendant, l’Ordre a reçu, le 23 avril 2014, la décision du comité selon laquelle le métier devrait être reclassé comme métier à accréditation obligatoire.  Un métier à accréditation obligatoire, tel que le définit l’Ordre, est « un métier pour lequel il faut être inscrit à titre d’apprenti, de candidat compagnon ou de compagnon détenant un certificat de qualification ».

Le Règlement de l’Ontario 20/15, Métiers à accréditation obligatoire et à accréditation facultative, pris en vertu de la Loi de 2009 sur l’Ordre des métiers de l’Ontario et l’apprentissage, a été déposé le 2 février 2015.  En vertu de ce règlement, le métier d’installateur de systèmes de protection contre les incendies devient un métier à accréditation obligatoire le 2 février 2017.  Le reclassement de ce métier entraînera plusieurs changements, y compris les suivants :

  • Afin de pouvoir continuer d’exercer leur métier légalement en Ontario, les installateurs de systèmes de protection contre les incendies devront être membres en règle de l’Ordre dans l’une des catégories de membres suivantes :
  • apprentis (attestation d’adhésion);
  • candidats compagnons (attestation d’adhésion);
  • compagnons (certificat de qualification / certificat de qualification provisoire délivré par l’Ordre).
  • Seuls les membres des catégories mentionnées ci-dessus pourront faire ce qui suit :
  • exercer le métier d’installateur de systèmes de protection contre les incendies, c’est-à-dire effectuer le travail;
  • être employé ou autrement engagé pour effectuer le travail d’installateur de systèmes de protection contre les incendies;
  • utiliser le titre « installateur de systèmes de protection contre les incendies » (ou n’importe quelle abréviation de ce titre) pour se désigner eux-mêmes ou leur travail.
  • Seuls les membres de la catégorie « compagnon » titulaires d’un certificat de qualification valide délivré par l’Ordre pourront utiliser le titre « compagnon ».

Pour savoir si une personne a les qualifications exigées par l’Ordre pour exercer le métier d’installateur de systèmes de protection contre les incendies, il est possible de consulter le registre public (en anglais seulement) de l’Ordre.

L’Ordre mène actuellement des pourparlers avec le conseil de métier d’installateur de systèmes de protection contre les incendies, l’Association canadienne d’alarme-incendie et le Bureau du commissaire des incendies et de la gestion des situations d’urgence (BCIGSU), afin de clarifier certains aspects relatifs à la mise en pratique des nouvelles exigences.  Le BCIGSU mettra prochainement à jour les services d’incendie sur la progression de ces pourparlers.

Pour toute demande de renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec l’Ordre. Les coordonnées de l’Ordre sont fournies sur son site Web.