2016-11F

Communiqué du commissaire des incendies

Incendies de sauna susceptibles de provoquer une explosion

Communiqué 2016-11

Le 27 avril 2016

Deux incendies récents de sauna à Toronto doivent rappeler aux services d’incendie que ce type d’incendie est susceptible de causer des blessures graves aux pompiers en raison du risque accru d’explosion par suite de contre-explosion (« backdraft »).

Une contre-explosion se produit généralement lorsque, par manque d’oxygène dans un espace clos, un début d’incendie s’est transformé en feu couvant.  Les températures élevées dans un milieu privé d’oxygène peuvent entraîner une pyrolyse, c’est-à-dire la décomposition chimique des matières combustibles présentes sous l’effet de la chaleur.  Dans le cas des saunas, les murs et le plafond de cèdre peuvent se dégrader sous l’effet de la chaleur et dégager des gaz combustibles.  Quand le compartiment est ouvert, la concentration d’oxygène augmente soudainement au point de pouvoir créer un mélange explosif.  Sous l’effet de la forte chaleur créée par le feu dans sa forme initiale, puis par sa transformation en feu couvant, l’inflammation de ce mélange explosif peut survenir sans aucune autre source d’inflammation et peut provoquer une explosion très dangereuse pour les pompiers qui interviennent.

L’analyse des données relatives aux incendies de sauna qui ont eu lieu dans le passé a révélé que certaines circonstances sont fréquemment des facteurs contributifs de risque, comme le montrent les quelques exemples suivants :

  • une mauvaise installation, notamment le fait de ne pas respecter les recommandations du fabricant relatives aux dégagements minimaux par rapport aux matières combustibles;
  • l’altération ou le débranchement de composants de sécurité essentiels (capteurs de chaleur, interrupteurs en cas de chaleur élevée, interrupteurs à minuterie, thermostats, etc.); et
  • le fait de laisser des matériaux combustibles, comme des serviettes, sur le poêle.

Les recherches ont clairement montré l’importance d’avoir des composants à sureté intégrée sur les poêles de sauna installés selon les normes pertinentes.  Il est aussi essentiel que ces composants soient inspectés, mis à l’essai et bien entretenus afin d’éviter les conditions qui pourraient mener à la pyrolyse du bois et à l’inflammation subséquente dans le sauna.

Il est recommandé aux services d’incendie de se familiariser avec les risques associés aux incendies dans les saunas, en particulier la possibilité de conditions susceptibles de provoquer une explosion.  Des stratégies visant à atténuer ces risques sont décrites ci-après.

Prévention des incendies de sauna

Dans les bâtiments pour lesquels un plan de sécurité-incendie est exigé et qui contiennent des saunas, il faut tenir compte des risques d’incendie liés à ces saunas lors de la préparation du plan de sécurité-incendie.  Les plans de sécurité-incendie devraient prévoir l’inspection, la mise à l’essai et l’entretien des saunas et de leurs poêles.  Les principaux éléments à prendre en considération sont les suivants :

  • l’installation correcte du poêle, de sorte qu’il soit protégé et correctement positionné, à l’écart de tout combustible;
  • l’inspection des dispositifs de sécurité, comme les interrupteurs en cas de chaleur élevée et les interrupteurs à minuterie, pour veiller à ce qu’ils soient en bon état de fonctionnement;
  • en plus des inspections fréquentes tout au long de la journée lorsque le sauna est utilisé, il faut, au minimum, faire une inspection à l’intérieur du sauna en fin de journée d’utilisation pour veiller à ce que le poêle soit bien éteint et qu’aucun matériau combustible n’ait été laissé à l’intérieur du sauna.

Les propriétaires devraient être encouragés à placer des panneaux pour rappeler aux gens de ne placer aucun objet combustible à proximité du poêle.

Intervention en cas de feu ou de fumée dans le sauna

En ce qui concerne les incendies dans des lieux où il y a des saunas, les services d’incendie doivent être conscients du risque d’explosion et adopter des mesures appropriées dans leurs procédures pour atténuer ce risque. 

Les pompiers doivent savoir comment utiliser correctement l’équipement de protection individuelle (EPI) et l’appareil de protection respiratoire autonome (ARI), et bien en comprendre les limites.

Conformément à la note d'orientation 6-6 et la note d'orientation 7-6 (documents en anglais seulement) du comité consultatif des services d’incendie de l’Ontario créé en vertu de l’article 21 de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST), les services d’incendie doivent fournir aux pompiers la formation, l’information et la supervision appropriées pour leur permettre de comprendre les différentes conditions d’incendie qu’ils sont susceptibles de rencontrer et les précautions qu’ils doivent prendre pour se protéger.  Le personnel chargé des opérations d’extinction devrait avoir une compréhension approfondie du comportement d’un incendie, de sa progression rapide, et des conditions d’incendie dangereuses, comme la contre-explosion.

Pour toute demande de renseignements concernant les risques d’incendie liés aux saunas et les mesures de prévention des incendies dans les saunas, s’adresser à la Section des services techniques du Bureau du commissaire des incendies et de la gestion des situations d’urgence, par courriel à FireSafetyStandards@ontario.ca.  Pour de plus amples renseignements sur le comité consultatif des services d’incendie de l’Ontario créé en vertu de l’article 21 de la LSST, visiter le site Web de l’Ontario Association of Fire Chiefs (en anglais seulement).